MYANMAR 2006 : Nyaung Schwe (2/2)

  • Kitano
  • Voyages

Finalement vers 16h on arrive a INLE. Des taxis et pick-up me disent que la ville est a 11 km. Au fur et a mesure de mes pas, lesprix baissent : 2000, 1500, 1000. J'opte pour le rickshaw, toujours plus ecologique. Plus tard, je m'apercevrai que j'aurais pu prendre un pick-up pour 500, enfin le prix pour les locaux.

Vers 17h, je suis enfin arrive, non sans avoir paye une taxe, un droit d'entree ou du racket, c'est selon pour entrer dans la ville (3$). Durant le trajet je peux admirer la vision relaxante des rizieres et de la couleur verte degradee. Il faut que je me decide pour le nom de l'hotel, j'en ai 5. Je prends TEAKWOOD (3$ en 2003 et recommande par un allemand que j'avais croise a Yangon - il m'avait aussi cite a Mandalay AD1). L'hotel est dans le centre de cette petite ville dont l'architecture est differente de Piyin U lin qui etait toute en longueur (voir episode precedent). On me montre la chambre et je comprends combien de temps je reste a INLE, je reponds deux nuits et je paye 12$. Je pense que c'est cher mais la nuit va tomber en meme temps que la pluie fine et je suis fatigue de ce voyage.

La femme qui m'a accueilli est sympathique et repond a mes questions mais les reponses me confirment que je suis dans un hotel cher - surement avec la reputation du LONELY. Les prix ne doublent pas sans raison. Etrangement, une fois dans ma chambre, je reprends du poil de la Marmotte malgre les 12 heures de trajet. Pour en avoir le coeur net, je fais le reperage, malgre la pluie qui commence a tomber et la nuit qui arrive. Je vais vers le QUEEN IN (adresse donnee par AD1) et bien entendu, j'ai la confirmationde m'etre fait emballe : une chambre double avec salle de bain a 4$, bus a 10 000k au lieu des 10$ annonces, laverie deux fois moins cher. Je prends rendez-vous pour le lendemain.

La faim se rappelle a moi. je vais prendre un the et un gateau frit dans une canitne avant d'aller au resto chinois, pres de mon hotelk car il pleut encore plus dru. Riz et poisson frit (pas terrible, toujours trop 'greasy' comme disait John - voir episode Tibet) accompagne par une soupe, une salade de tomates, du the chinois et encore du riz. Je finis tout et je redemande du the. Me voici bien cale. retour a l'hotel.

Ma chambre est faite de lambris au sol et de plaques de bois au mur. C'est une double, pas spacieuse mais cela me suffit. Le ventilateur ne me servira pas cette nuit. Apres la lecture de quelques chapitres sur le livre de Paul Krugman sur la mondialisation, la fatigue me pousse a arreter le deroulement d'une journee etape, l'avant-derniere dans ce pays.

Reste a savoir si le temps sera moins nuageux et surtout moins pluvieux au moins pendantune journee. Mais pour ce soir les repones ne sont pas d'un grand interet.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog