Publié le 31 Décembre 2016

Rédigé par glamour

Publié dans #Tumblr

Repost 0

Publié le 30 Décembre 2016


Voilà une nouvelle princesse tout juste terminée.
Je précise que j'ai les mêmes collants qu'elle mais pour une fois je n'ai pas  ( pas encore ) la même robe.

Voir les commentaires

Rédigé par Kitano

Publié dans #Le Blog

Repost 0

Publié le 29 Décembre 2016

Les dates des élections présidentielles 2017 ont été fixées lors du Conseil des ministres du 4 mai 2016.

Le premier tour est fixé au

dimanche 23 avril 2017

tandis que le second tour aura lieu

le dimanche 7 mai 2017.

Voir les commentaires

Rédigé par Kitano

Repost 0

Publié le 7 Décembre 2016

Publié dans #Libération

Repost 0

Publié le 6 Décembre 2016

L'ancien président sud-africain et Prix Nobel de la paix Nelson Mandela, qui disait lui-même avoir « dédié sa vie à la lutte pour le peuple africain » est mort jeudi à l'âge de 95 ans.

L'ancien président sud-africain et Prix Nobel de la paix Nelson Mandela, qui disait lui-même avoir « dédié sa vie à la lutte pour le peuple africain » est mort jeudi à l'âge de 95 ans.

Voir les commentaires

Publié dans #PoP

Repost 0

Publié le 5 Décembre 2016

La mort de la caisse au supermarché, ça fait au moins 20 ans qu’on en parle. Et alors que plusieurs start-ups (Instacart, Selfycart) y travaillent, c’est Amazon qui dégaine son concept. Amazon Go, c’est une supérette actuellement testée par les employés de l’entreprise à Seattle, qui ouvrira ses portes au grand public « début 2017 ». Pour faire ses courses, il suffit de mettre les articles dans son sac, et c’est tout.

L’entreprise est plutôt avare sur les détails techniques. Elle parle d’une technologie « similaire à celle des voitures autonomes » qui mélange « la vision machine, des capteurs et du deep learning (une technique d’intelligence artificielle ». Elle ne précise pas si chaque article embarque une puce RFID pour communiquer avec le smartphone du client. Ce dernier scanne un QR code sur son téléphone en entrant dans le magasin. Chaque article qu’il attrape est ajouté à son chariot virtuel. En sortant, l’app fait l’addition, qui est réglée automatiquement via le compte Amazon.

On est encore loin d’un hypermarché. Amazon semble pour l’instant miser sur une petite supérette de 200m² pour hipsters fortunés, qui propose principalement des repas individuels (préparés par des humains), des snacks et des produits du quotidien. Que se passe-t-il si une personne remet un objet au mauvais endroit ? Y a-t-il une caisse pour les personnes sans smartphone et les batteries en rade ? On l’ignore. Mais après les chauffeurs de camion, caissier est sans doute un emploi de plus menacé par les nouvelles technologies.

Voir les commentaires

Rédigé par P.B.

Publié dans #20 minutes

Repost 0

Publié le 4 Décembre 2016

Publié dans #Libération

Repost 0

Publié le 3 Décembre 2016

 

Otez-moi d'un doute, c'est bien lui Alexandre Jardin ?

 
 
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par Polemix & La VoixOff

Publié dans #PoP

Repost 0

Publié le 2 Décembre 2016

Philippe publie “Journal d'un homme heureux” et Vincent sort “A présent”.

Il n'est pas si fréquent de rencontrer un écrivain qui regrette le bonheur tranquille que l'insuccès et le quasi-anonymat lui procuraient. Depuis, le succès, ce malentendu, l'a transformé, contre son gré, en bête de foire. Philippe Delerm tient même que, entre septembre 1988 et l'hiver de 1989, il connut l'acmé de la félicité. Il avait 38 ans, était l'auteur de quelques récits et romans ignorés du grand public, et ne pouvait imaginer que, en 1997, «la Première Gorgée de bière», petit volume de miscellanées gourmandes tiré à 2000 exemplaires à L'Arpenteur, dépasserait le million.

Prof de lycée à temps partiel, il habitait Beaumont-le-Roger (Eure) et dressait, dans son «Journal d'un homme heureux» (Seuil, 18 euros), la liste de ses envies. Oh, elles étaient modestes. Il ne rêvait pas du Goncourt ou de l'Académie française, non, il trouvait son équilibre dans les plaisirs minuscules: faire un feu de cheminée, relire Léautaud, manger des châtaignes, se promener dans les champs, guetter le facteur, corriger des copies d'élèves, acheter «l'Eveil», planter des arbres, cueillir des tulipes et des adjectifs, ramasser des pommes à couteau et se rendre dans un Salon du livre rouennais, où Annie Ernaux lui donnait ce conseil qu'il s'empresserait de ne pas appliquer: «Ne soyez pas trop gentil.»

 

En 1988, son fils Vincent Delerm était encore loin, lui aussi, des Victoires de la musique et autres Globes de cristal. Et pour cause, il avait 12 ans. C'est drôle de voir grandir le futur chanteur des «Piqûres d'araignée» dans le Journal de son père: Vincent récite ses leçons de biologie, joue aux échecs avec un curé, écoute papa pousser la chansonnette dans les écoles, pleure en lisant la mort d'Yvonne dans «le Grand Meaulnes», se pâme pour Mozart, interprète des gigues de Gilles Vigneault et se déguise en Fred Astaire pour danser. 

« Ira-t-il sur scène un jour?, se demande Philippe. Il a la silhouette, l'élégance, et tant de silence en lui, de joie et de mélancolie.» Une mélancolie dont est plein le nouvel album du sensible Vincent Delerm («A présent», Tôt ou Tard):
Je suis le garçon qui vous aimait sous la neige à Beaumont, sur la plage en juillet, celui-là en février à Rouen qui veut faire Barbara pour vingt et un payants, qui faisait partie d'un groupe de cold wave et qui est parti vivre à Paris…»

Philippe, lui, est resté en Normandie, où il travaille chaque jour à retrouver le bonheur d'autrefois et où son fils, devenu père à son tour, lui rend visite en chantant la vie qui passe.

Jérôme Garcin

Voir les commentaires

Rédigé par Jérôme Garcin

Publié dans #Jérôme Garcin

Repost 0

Publié le 1 Décembre 2016

Aussi, j'ai décidé de ne pas être candidat au renouvellement de mon mandat

Voir les commentaires

Rédigé par Kitano

Publié dans #PoP

Repost 0