Publié le 31 Juillet 2014

“Get your childhood jam on”, littéralement “Faites un bœuf avec la musique de votre enfance”. C’est ce que vous propose ce site de génie The Nostalgia Machine, qui vous propulse des décennies en arrière grâce aux bandes-sons d’autres époques.

Une vraie machine à remonter le temps qui vous fait revivre des sensations oubliées par le biais des tubes plus ou moins kitchs, excellents ou niaisouilles qui peuplaient votre enfance. On est accro.

Voir les commentaires

Publié dans #Les Inrocks

Repost 0

Publié le 29 Juillet 2014

Que penses-tu de dieu?

The Mak : le créateur ?

Tu en connais d’autre ?

The Mak : oui j’en croise tout les jours, ils ne sont pas dans la création mais dans la représentation.

Que veux-tu dire ?

The Mak : ceux qui personnifie le désoeuvre de son œuvre.

Tu crois en lui ?

The Mak : je crois en son oeuvre, La preuve !

Qui te dit que c’est lui ?

The Mak : qui cela pourrait être ?je ne vois pas.

La nature par exemple.

The Mak : oui mais qui à fait la nature ?

Heu ! La vie !

The Mak : qui l’a créé ?

Bon ! C’est moi qui pose la question !

The Mak : oui, c’est comme qui à fait l’œuf.

La poule !

The Mak : et. Qui à fait la poule ?

Bon sa suffit ! C’est… mo….

The Mak : à bon c’est toi dieu ?

Non,… non ! C’est moi qui pose la question.

The Mak : tu à la réponse ?

Et oh…oh. !

The Mak : ah tu vois !

Je vois quoi ?

The Mak : C’est moi qui pose les questions et tu n’a pas la réponse

Si je pose les questions je ne peux y répondre.

The Mak : tu ne les pose pas et tu ne sais y répondre.

Si…

The Mak : si quoi ?

Heu je réponds à la question….

The Mak : ben non, c’est à moi d’y répondre, toi tu dois les poser.

The Mak tu me saoul. !

The Mak : et bien pose en plus si tu n’a pas la réponse.

A quoi ?

The Mak : à la question que tu es sensé me poser.

Et oh je réponds à tes questions !

The Mak : ben  tu vois.

Je vois quoi ?

The Mak : tu ne me pose pas les questions mais tu y réponds bien que tu es censé me fournir que la question, puisque à la base c’est moi qui devrais y répondre, sans pouvoir t’en poser.

Heu oui, bon fin de l’interview !

The Mak : déjà ?

Oui !

The Mak : ce n’était pas long !

Quesque n’était pas long ?

The Mak : les questions et les réponses.

Oh oui tu pense bien, définir qui représente la poule dans la vie pour crée l’œuf de la représentation de l’œuvre qui personnifie le désoeuvre de la nature que dieu à crée……..

The Mak : fin de l’interview !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Kitano

Publié dans #Le Blog

Repost 0

Publié le 28 Juillet 2014

Drôles d'hospices  Le Dernier des six (Georges Lacombe), Deux hommes dans Manhattan (Jean-Pierre Melville), Jenny (Marcel Carné), Un carnet de bal (Julien Duvivier), Les Abysses (Nico Papatakis), Daïnah la métisse (Jean Grémillon)... au dos de la pochette de ces DVD vendus par la maison Gaumont (collection “Gaumont à la demande”), nulle coquille dans les textes résumant ces films. Epatant !

Mais voici que fouillant dans les bacs d'un marchand de digital versatile discs, ou disques numériques optiques, ou encore disques numériques à usages variés, nous lisons au dos de la pochette du Bled (film de commande réalisé par Jean Renoir, même collection), dans la dernière phrase du résumé qui s'annonçait fort bien orthographiquement parlant, une indication surprenante : “Ce séjour s'annonce sous les meilleurs hospices...”. Ciel ! un séjour à peine commencé et déjà enseveli, d'un coup, on ne sait pourquoi, sous des maisons de retraite, même si ce sont les meilleures ?

extrait du "Dictionnaire culturel en langue française" (Le Robert)

extrait du "Dictionnaire culturel en langue française"
(Le Robert)

Alors qu'elle est si prête à servir, dans son élégance, la locution “sous les meilleurs auspices”, nous parlant vol et chant des oiseaux...

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Kitano

Repost 0

Publié le 28 Juillet 2014

Publié dans #Libération

Repost 0

Publié le 27 Juillet 2014



La rumeur commence à circuler que la carte de Summerslam pourrait voir l'ajout des deux matchs suivants:

- WWE Intercontinental Championship: The Miz (c) vs Bo Dallas vs Dolph Ziggler

- Flag Match: Rusev vs Jack Swagger


***
Le match entre Roman Reigns et Randy Orton apparait gravé dans le marbre pour les bookers de la WWE.

En l'absence de John Cena, la compagnie a décidé d'associer les deux lutteurs pour le Main Event des House Shows de ce weekend.

L'alchimie entre les deux lutteurs ne semble cependant pas prendre. Les matchs auraient rencontré pas mal de commentaires négatifs de la part des officiels.

A noter que Reigns et Orton se sont affrontés à chaque fois dans des Street Fights avec Ric Flair comme arbitre spécial. Peut-être que la WWE annoncera ce même match pour Summerslam.

Voir les commentaires

Rédigé par fnnation

Publié dans #Catch

Repost 0

Publié le 27 Juillet 2014

L'heure de la retraite n'a finalement pas encore sonné pour Ivan Levaï.

A la rentrée, le journaliste dont France Inter vient de se séparer donnera son avis sur l'actualité à la table d'On refait le monde, le soir entre 19 et 20 heures sur RTL (l'une des rares émissions dont l'audience ait progressé, alors que celle de la station a plongé).

Il intègre l'équipe des polémistes qui entourent Marc-Olivier Fogiel, présentateur du 18-20, pour croiser le fer avec Jean-Claude Dassier, Audrey Pulvar, Hervé Chabalier, Claude Askolovitch, Yves Thréard, etc...

Voir les commentaires

Rédigé par Aude Dassonville

Publié dans #Télérama

Repost 0

Publié le 27 Juillet 2014

Publié dans #Les Inrocks

Repost 0

Publié le 26 Juillet 2014

1. Adieu au langage, Jean-Luc Godard, 2014.
2. Loulou, Maurice Pialat, 1980.
3. Au bord de la mer bleue, Boris Barnet, 1935 (film soviétique).
4. La Comédie de Dieu, João Cesar Monteiro, 1995.
5. Xenia, Panos Koutras, 2014.
6. Le Cheval de Turin, Bela Tarr, 2011.

Telles sont les réponses au "quiz ciné" du 16 juillet. Vous les aviez toutes trouvées. L'auteur de la première réplique n'est autre que Gérard Depardieu, "Louis", mais aussi un sacré loulou, un terme que l'on n'emploie guère plus. La mer dans le film de Barnet est la Caspienne et l'action se déroule dans un kolkhoze de pêcheurs. Une mention spéciale pour le chien, dans le film de Godard, et pour le cheval, dans celui de Tarr. On peut presque dire que le chien, Roxy, est le protagoniste du film, protagoniste étant ici pris dans son sens premier de "rôle principal".

Voir les commentaires

Publié dans #langue sauce piquante

Repost 0

Publié le 26 Juillet 2014

 

 
Un poil pubien cool

A lire sur funnyordie.com

Le site Funny or Die a imaginé 115 Emoji qui n’existeront jamais, et qui sont totalement hilarants. Ça donne par exemple : un Emoji de pain sans gluten (triste, forcément), un Emoji de gens qui ne se connaissent pas mais font le même rêve, un Emoji d’un poil pubien cool (avec des lunettes de soleil, donc) ou d’un homme qui refuse de manger une banane trop mûre.

Ces 115 Emoji imaginaires vont nous permettre de patienter en attendant les 250 nouveaux Emoji qu’on nous a promis et qui se font désirer.

painsansgluten

 

 
Adyoulike
P

 

memereve

bananemure

Voir les commentaires

Publié dans #Les Inrocks

Repost 0

Publié le 26 Juillet 2014

 

 
 

 

L’album de Morrissey en écoute en avant-première exclusive : l’Anglais est en forme. En grande forme.

Les vieux lions savent encore donner de la voix -et celle-ci est sans doute l’une des plus belles, des plus marquantes, des plus adorées de l’histoire récente de la pop anglaise. Morrissey est de ces vieux fauves et l’apparition sur l’Internet des premiers extraits de son nouvel album Peace World is None of Your Business, avec de curieux petits films promos en version “spoken word” puis en écoute plus classique, a réveillé les sens et l’excitation de ses fans : l’inspiration est là et, malgré l’annulation d’une partie de sa tournée américaine pour cause de maladie, l’Anglais rugissant semble être en grande, en très grande forme artistique.

L’écoute intégrale de l’album, produit dans le sud de la France par Joe Chiccarelli et à paraître le 14 juillet, confirme les premières impressions : Peace World is None of Your Business est peut-être le meilleur disque de l’Anglais depuis des lustres, depuis l’increvable et velouté Vauxhall & I penseront, sans doute avec logique, certains de ceux qui le suivent depuis des années.

Chance : l’album est en écoute ici-même, ci-dessous, en avant-première exclusive pour la France. Alors, heureux ou déçu ?

(Pour accéder au player sur votre mobile cliquez ici.)

Voir les commentaires

Rédigé par Thomas Burgel

Publié dans #Les Inrocks

Repost 0