Toujours moins de mangroves ! (2006)

  • Kitano
  • Planète

Plus de la moitié des mangroves des îles du Pacifique pourrait disparaître d'ici la fin du siècle, menaçant les ressources halieutiques de ces territoires et les rendant plus vulnérables aux cyclones et aux tsunamis, a révélé mardi un rapport des Nations unies.

 

La montée du niveau de la mer liée au changement climatique, la pollution et le développement constituent les principales menaces à la mangrove, zone du littoral des régions tropicales et subtropicales abritant des écosystèmes fragiles dans des forêts de palétuviers.

"Il y a de nombreuses raisons de lutter contre le réchauffement climatique, les menaces aux mangroves du Pacifique en sont encore une autre", a indiqué dans un communiqué Achim Steiner, directeur général du PNUE.

Les atolls du Pacifique, dont certains ne s'élèvent guère à plus de cinq mètres au-dessus de la mer, sont particulièrement vulnérables à la montée des eaux.

Pour aider les communautés vivant dans ces zones, l'étude de l'Onu recommande de réduire la pollution pour préserver la mangrove et de réhabiliter les surfaces dégradées.

Les mangroves sont de véritables maternités pour les poissons. Elles jouent également un rôle de filtre des pollutions marines et fournissent bois et matériaux de construction aux populations, souligne l'étude.

Enchevêtrement dense de racines, les mangroves constituent en outre une protection contre les cyclones et les tsunamis, capables de réduire de 75% la force d'une vague sur une longueur de 200 mètres.

Environ 50% des surfaces de mangroves de la planète ont disparu depuis 1900 à cause du développement, dont la moitié au cours des 20 dernières années, a également indiqué le rapport de l'Onu.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog