Pierre Tchernia : « Je suis seul et infirme »

  • http://www.programme.tv/news/actu/77776-pierre-tchernia-je-suis-seule-et-infirme/
  • PoP

Le « Monsieur cinéma » de la télévision, qui finit ses jours dans une maison de retraite à l’écart de tous, s’est confié à nos confrères d’Ici Paris.

Nous vous avions annoncé que Pierre Tchernia, une des figures emblématiques de la télévision française, avait été découvert par nos confrères d’Ici Paris dans une maison de retraite de l’ouest parisien, seul et oublié de tous. Les internautes s’étaient émus du sort du vieil homme de 85 ans, contraint de circuler en fauteuil roulant suite à une intervention à la hanche. Beaucoup de personnes n’avaient d’ailleurs pas hésité à interpeller, via Twitter, l’animateur Arthur, avec qui Pierre Tchernia avait coanimé Les Enfants de la télé jusqu’en 2006.

C’est suite à cette vague d’émotion, qu’un journaliste d‘Ici Paris a souhaité rencontrer celui que l’on surnommait Pierre « Magic ». A en croire les propos rapportés par le magazine, la situation de Pierre Tchernia n’est pas des plus heureuses : « Mes problèmes de hanche ne s’arrangent pas avec mes vieux jours. Ce qui m’oblige à utiliser une chaise d’infirme pour mes déplacements. Oui, il faut bien le dire : je suis infirme », a déclaré l’ex-animateur, qui n’a pas vraiment hâte de voir arriver les fêtes de fin d’année. « À Noël, j’irai dans ma famille, chez mon fils. Même si je n’aime pas la dinde. Au nouvel an, je serai sûrement ici, seul, loin de toutes les fêtes parisiennes. »

S’il n’a plus vraiment le moral, Pierre Tchernia a gardé son humour. « Je suis une star poursuivie par mes amis et mes fans! Des fans qui comptent beaucoup de femmes : Lucienne, Monique, Raymonde, Marguerite… Elles font toutes la queue leuleu devant ma porte et elles m’assaillent. Mais non, je plaisante : je suis tout seul », a-t-il déclaré avec ironie.

Pierre Tchernia : « Je suis seul et infirme »
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog