Yohji Yamamoto dépose le bilan

  • Kitano


La maison japonaise, créée en 1972, a annoncé vendredi 9 octobre s'être déclarée en cessation de paiement auprès du tribunal de Tokyo, mais ses activités se poursuivront avec l'aide d'un partenaire financier.

La maison de haute-couture japonaise Yohji Yamamoto, créée en 1972 par le styliste du même nom, a annoncé vendredi 9 octobre s'être déclarée en cessation de paiement auprès du tribunal de Tokyo, mais ses activités se poursuivront avec l'aide d'un partenaire financier. "Cela est très brutal, mais nous vous informons que notre société a demandé aujourd'hui au tribunal de Tokyo à être placée en redressement judiciaire", a expliqué la firme dans un communiqué, signalant cependant que les filiales à l'étranger ne sont pas concernées.


Cette maison de renom, qui conçoit plusieurs gammes de vêtements de luxe sous les marques Yohji Yamamoto, Y's, Y's for men, etc., dit avoir vu son chiffre d'affaires chuter à cause de la crise économique. Elle a aussi été pénalisée par la hausse simultanée de la devise japonaise (yen), un phénomène qui minimise ses revenus provenant de l'extérieur. "En dépit de nos efforts pour diminuer nos coûts, nous sommes arrivés au point où il nous est difficile de poursuivre nos activités avec nos propres forces, en raison d'un surendettement et d'une situation financière aggravée par la conjoncture", a reconnu la société.


Sa dette se monte à 6 milliards de yens (45 millions d'euros). Les activités de la société se poursuivront "normalement" durant la période de redressement judiciaire, a toutefois précisé Yohji Yamamoto. La maison, dont Yohji Yamamoto en personne reste le premier créateur, espère en effet recouvrer rapidement une situation normale. Elle a obtenu vendredi un soutien financier auprès de la société japonaise d'investissement Integral, ce qui lui permet d'éviter de baisser le rideau.

"Nous sommes confiants dans la possibilité de nous remettre sur pied rapidement en bénéficiant de l'aide d'Integral au plan des finances et de la conduite des affaires", a assuré la société. Les vêtements Yohji Yamamoto, souvent de formes asymétriques, multicouches et jouant sur les longueurs, donnent lieu à des défilés remarqués dans les capitales de la mode internationale, à l'instar de Kenzo, Hanae Mori ou Issey Miyake. Yohji Yamamoto a acquis une renommée mondiale à partir des années 80.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog