Manger du chocolat n'est pas écolo

  • Kitano
  • Planète

La Journée de l’eau, le 22 mars, était pour beaucoup d’organisations l’occasion de sensibiliser sur les quantités d’eau utilisées dans la productionp de biens et d’aliments. On connaissait l’un des arguments des végétariens : il faut 15 500 litres d’eau pour produire un kilo de bœuf. Régime sans viande obligatoire pour les écolos convaincus, qui s’accordent pourtant une douceur tout aussi gourmande en eau : le chocolat.

choco.1300902131.jpg

Dans un portfolio, le Huffington Post regroupe les productions coûteuses en eau avec les données du Nature Conservancy, un blog pour la protection de la nature. 140 litres pour une tasse de café, près de 7 000 litres pour un jean… et 10 000 litres pour “un bout” de chocolat dont la quantité exacte n’est pas précisée par Nature Conservancy. En prévision de Pâques, il serait donc plus écolo d’offrir des hamburgers – qui consomment 2 400 litres d’eau par unité – qu’une poule, un lapin ou un œuf en chocolat.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog