BALI 6 : THOR

  • Kitano
  • Voyages

Resume : les jours se ressemblent mais pourtant sont differents

 

  Entre les articles programmes, ceux écrits, ceux a écrire et les autres a programmer, petite halte dans cette douce vie balinaise.

 

Je suis sur la plage, en face de moi, 2 filles et un garçon russes. Un vendeur s'approche. Le gars lui dit que l'an dernier, il a acheté un arc et qu'une pièce s'est cassée. Il lui donne même le prix 5 $ mais le vendeur lui dit que depuis l'essence a augmente. Il veut alors lui vendre une sarbacane. Je n'arrive pas a comprendre pourquoi ces vendeurs s'évertuent a proposer ces produits difficilement exportables. Meme si l'on me le donnait, je n'en voudrais pas !

 

Ce matin, ma voisine de droite m'a dit bonjour. Elle connaît un peu le français. C'est elle qui a la petite fille toute blonde, toute frisée et souvent toute nue. Avec elles, il y a une dame qui est la grand-mère et une jeune indonésienne faisant fonction de baby sitter. J'ai vu arriver la femme avec une bonbonne de 19 litres, celle que l'on met dans un distributeur. Le prix est vraiment intéressant : 11 500 roupies pour 19 litres. Ma bouteille d'eau, la moins chère que j'ai pu trouver est de 2 150. Pour les autres, ils l'achètent a 3 000.

 

A ma gauche, j'ai le bungalow du personnel qui tourne selon les heures. Depuis le début, j'entends un couinement que j'attribuais cela a un jeune chat en manque de nourriture mais après inspection, j'ai localise ce son sur l'angle du toit. Un oiseau ou un mécanisme pour imiter ce bruit.

 

A cote de ce bungalow, il y a une neo-zelandaise qui arrive d'un voyage en Europe. Elle était en France le 14 juillet et elle a vu le défilé. Elle a été impressionnée par les rafales laissant les traces dans le ciel des trois couleurs de la République. Elle est venue me voir parce qu'elle voulait ouvrir une bière. Je lui donne ce qui est une sorte de couteau suisse mais n'ayant jamais ouvert de bouteille avec cet instrument, je tire le mauvais outil et elle s'égratigne. Je vais chercher mon autre couteau et trouve la position adaptée. Je lui dis que j'ai du pansement liquide mais comme je n'arrive a pas a lui dire que cela va picoter en anglais, je la laisse faire et elle me dit 'pain'.

Voila, c'était le mot que j'aurais du exprimer ! Elle vient de vendre son école de surf et voyage en attendant de faire autre chose. C'est la deuxième fois que je discute avec des neo-zelandais.

 

Au fond des bungalows, il y a une femme d'une cinquantaine d'années, brune aux cheveux longs, que je croise sur la plage. Elle vit sa vie. Ce matin, je l'ai vu a la réception essayant de négocier un plat a emporter pour 2 000 roupies. En effet, les balinais ne payent pas le même prix que nous en ce qui concerne la nourriture. Des marchands ambulants le tout au long de la journée mais plus le matin, viennent dans les hôtels pour leur vendre dans des cornets des plats a base de riz. Cela n en fait pas beaucoup a manger. Dans l'ensemble les balinais ne sont pas gros.

 

Et puis, presque en face de mon bungalow, il y a ce couple mixte, lui la trentaine passée, étant limite enrobe en tous cas manquant d'exercice, elle jeune, mince, cheveux courts, ce qui est rare, sûrement une javanaise rencontrée lors d'une soirée ... Ils ont un enfant qui se porte bien, il marche et poussait les tables ce matin dans le hall de la cuisine ouverte. A cet age, il faut les surveiller car en plus, le lieu ou l'on prend le petit déjeuner est surélevé de trois marches. Le gars n'est pas dans l'echange aves autres, cela se perçoit tout de suite ; même si pour ma part, je ne vais pas tout de suite vers les gens.

 

Il y a un autre couple mixte, mieux assorti car lui a passe la quarantaine, elle la trentaine. Lui est grand, mince avec un queue de cheval, un début de barbe grisonnante et elle plutôt petite. C'est un fan de surf, type Clint Eastwood. Lorsqu'il parle, cela doit être de surf ! J'ai aussi croise un papy. Enfin une personne qui était habille comme un comptable a la retraite. Mais, lorsqu'il part avec son surf sur la tête, il fait plus jeune !

 

J'ai garde le meilleur pour la fin : THOR. Je ne connais pas son prénom mais ce surnom lui convient bien. Lorsque je l'ai croise, il m'a tout de suite souri et m'a adresse un helle. Grand, blond, cheveux boucles, muscle, bref, le surfeur. Son pote lui est brun, cheveux court mais aussi muscle. J'ai croise Thor un soir, il discutait avec jolie blonde et je les revois ... au bungalow. La fille blonde a l'accent est française, elle a bien fait de partir car cela doit etre un style anglosaxon de parler fort même le soir, surtout le soir. 

 

Voila, un portrait de ces personnes qui viennent et s'en vont de l'hôtel. Je vais en voir encore d'autres dans les jours et semaines a venir. Car le voyage ne fait que commencer.


Savez-vous comment on adpate les Beatles et les Stones a Bali ? Reponse demain avec un titre emprunte au groupe The House of Love.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
K
<br /> <br /> oui, j'ai le pere d'une copine qui faisait cela ... arrive a la retraite, lrosque je l'ai revue il lui manquait deux dents !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> en fin connaisseur tu peux le faire aussi avec les dents !!!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
K
<br /> <br /> LES deux outils pour ouvrir capsule et boites de conserves se ressemblent mais je crois ne m'en etre jamais servi !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
K
<br /> <br /> MINCE, JE COMPTAIS SUR L'AMBASSADE INDONESIENNE !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
K
<br /> <br /> JE LUI AI PARLE CE MATIN car il revenait de la plage et il a dit que les vagues n'etaient pas fortes. Il m'a dit que cela reveindrait vers 13h, c'est pour ela<br /> que j'y suis alle a cette heure !<br /> <br /> <br /> En plus il a des lunettes !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Se tromper d'instrument pour ouvrir une bière !!!!!!!!! MAIS C'EST IMPOSSIBLE !!!!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> <br /> <br /> « Elle est venue me voir parce qu'elle voulait ouvrir une bière » la tu fait pas très galant ….elle<br /> se blesse ….elle va en oublier le défilé, le Haka des militaires d’outre-mer,  les rafales ….on est pas prêt de te confier une ambassade<br /> …LOOooOOOoooOOOOLLLL !!!<br /> <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> <br /> J'aime bien tes récits, le post d'aujourd'hui me fait penser aux images du film "La Vieille Fille" avec Girardot .... Le plus c'est "looké comme un comptable à la retraite" ... LOooOOooOOLLL<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog