Les Etats-Unis accros au goulot

  • Kitano
Les Américains se droguent un peu moins mais ils biberonnent plus. Rendu public mercredi, un rapport de l'Administration des services de santé mentale (Samhsa) souligne une hausse de la consommation d'alcool.

Près d'un Américain sur quatre (22,7 %) s'adonne à des soûleries («binge-drinking»), définies par l'enquête comme le fait de boire au moins cinq verres en l'espace de quelques heures.

L'Etat du Wisconsin (nord) est celui où l'on boit le plus (65,3 % de la population), quand l'Etat majoritairement mormon de l'Utah (ouest) est celui où l'on boit le moins (30 %).

La consommation de drogues illégales est en revanche en légère baisse et la marijuana est la drogue la plus utilisée : 6 % de la population en fume. La cocaïne est utilisée par 2,3 % de la population et c'est dans la capitale fédérale, Washington, que son usage est le plus répandu (3,4 %). La Samhsa a interrogé 136 100 personnes.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog