Déchetteries sauvages en Méditérranée

  • Kitano
  • Planète

Et si on luttait contre les déchetteries sauvages ? Eh oui, “jeter aux calanques grecques”, c’est moche dans le décor. Tous ces sacs en plastique et ces poussettes sans roues balancées dans des criques bleu rocher, franchement !…


Rappelons cette moquerie romaine : “renvoyer aux calendes grecques”, autrement dit : ça n’arrivera jamais, vous pouvez toujours compter là-dessus !


Calendes vient de calendae, un dérivé de calare : appeler, convoquer. Chez les Romains, on appelait calendes le premier jour du mois. Et le premier jour du mois, le peuple était convoqué : on lui annonçait “les fêtes, les dieux à respecter, les travaux à effectuer, la durée des jours et des nuits”*. Les Grecs ne découpant pas ainsi les jours, les calendes grecques finirent par prendre un air de semaine des quatre jeudis. Bref, n’en jetez plus, les cales sont pleines !

* Dans Motamorphoses, de Daniel Brandy (Casterman).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
K
Quoi, quoi une erreur ... mais non, c'est une illusion, je te l'assure ... regarde bien ... enfin dans une minute .... ;-)
Répondre
T
Tu parles bien de la mer MéditerranéE ? Moi qui ai mis 3 ans (notre passage à PAU 64) à écrire Pyrénées sans faute, je sais aussi écrire La Méd.
Répondre
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog