Carla a parlé de Florian Zeller sur son blog, j'ai fait des recherches ....

  • Kitano
  • PoP

 

 

 

Roman

par Virginie Sergent

 

 

ZELLER Florian

La Fascination du Pire

 

 

 

 

 

 

Prix INTERALLIE 2004. Avec La Fascination du Pire, Florian Zeller ne faillit pas à sa réputation et ne peut faire pire. Quant à la fascination, on la cherche encore. Le nouvel opus du poulain de l'écurie Flammarion n'a en effet rien de fascinant, si ce n'est qu'il se vend aussi bien...

 

De l'insipidité en tête des ventes…

Ce qui est bien avec Florian Zeller, c'est que les titres de ses romans sont révélateurs de leur contenu. Dans Neiges artificielles, il livrait ainsi un récit creux et factice, purement artificiel, tandis que Les Amants du n'importe quoi en évoquant la complexité des rapports entre hommes et femmes, sujet d'ailleurs bien ambitieux pour un jeune homme de vingt-cinq ans, se distinguait par son absence de consistance ainsi que par son écriture relevant du n'importe comment.

Alors, que dire d'un roman aussi insipide ? L'écriture de Zeller est d'une telle platitude qu'elle tente de trouver quelque légitimité littéraire en citant et s'appuyant sur la correspondance de Flaubert, et plus particulièrement sur les lettres évoquant son voyage en Egypte. Cette tendance au plagiat se manifestait déjà dans son premier roman qui présentait la recherche obsessionnelle d'une certaine Lou, toute ressemblance avec le dénommé Guillaume A étant bien sûr fortuite.

La Fascination du pire n'est rien d'autre que cela : une pâle copie de Houellebecq, lequel maîtrise mieux son sujet, surtout en matière de tourisme sexuel. Florian Zeller n'a sans doute pas eu le temps encore d'acquérir autant d'expérience, mais dans ce cas, pourquoi en parler ? Rien de nouveau donc, ni de fascinant à l'horizon, si ce n'est comment sa coiffure, toujours plus impressionnante, défie impunément les lois de la pesanteur. Car il y a beaucoup à dire sur ce véritable défi lancé aux codes capillaires, de quoi écrire un livre… Là au moins, le jeune Florian serait maître de son sujet et aurait quelque chose à dire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
K
Merci Sylvia, n'hésite pas à laisser en comm, tes impressions sur ce que tu lis ... ils seront repris en articles ...RV mardi pour ton comm !
Répondre
H
Je viens de lire "La fascination du pire" et... je suis fascinée... non par l'écriture de Zeller mais par deux pages de ce livre : 50 et 51.. où j'ai parcouru un texte déjà lu dans un autre ouvrage ! lequel, je ne sais plus.. qui peut me rafraîchir la mémoire ??En tout cas le sérieux doute qui me tenaille m'encourage à rejoindre l'avis d'un certain nombre de lecteurs accusant Zeller de plagiat !!
Répondre
K
Je n'ai pas lu Zeller mais je peux avancer plusieurs hypothèses :<br /> - vous vous êtes faites embobinées par sa bobine<br /> - c'est un complot de filles (normal)<br /> - c'est un écrivain pour filles<br /> - vous aimez les imitations (j'en reste à l'original Michel H.)<br /> Prochain livre sur ma liste Johnathan Littell.
Répondre
A
Je suis comme Carla, j'aime bien Zeller, désolée...
Répondre
K
je ne connais pas F. ZEller. L'extrait provient d'un site internet. Mais il est vrai qu'il est facile - come pour un film - de démolir une oeuvre. A ce que je lis, cela me semble 'marketing'.<br /> Pour Houellebecq, je ne connais pas le personnage et je n'aimerais pas manger avec lui mais par contre, je persiste à dire que son dernier livre m'a époustouflé dans sa construction. Une révélation.<br /> Je crois que l'important est de lire et de se faire sa propre opinion (ce que je fais pour le cinéma sans lire aucune critique). Car à entendre certaines voix sur le premier J. Littell, cela ne donne pas envie de l'acheter .... ce que je ne ferais pas ....
Répondre
C
J'aurais pas pu dire mieux. Merci Badr!
Répondre
B
La critique est très bien menée... beaucoup de sourires, merci.Mais ... la charge est un peu trop forte à mon goût.Je n'ai lu de Zeller que "La fascination du pire" . Je dois avouer, je n'ai pas arrêter de penser à Houellebc ; D'ailleurs je pensais même que l'auteur le visait comme l écrivain du roman dans l'histoire.Mais je me suis vite ressaisi. Si j ai pensé a Houellebecq c'est que tout le monde nous l impose, alors qu il est si nul ... qu il m endors; que ses romans sont aussi dégoûtants que mal écrit (mais je lui reconnais quil est intéressant dans le sens qu'il ne laisse pas indifférent).Zeller a une écriture fluide, platonique presque ; pour certains cela suffit a le brûler. Pour moi, c'est plutôt intéressant. Nul besoin de se prendre pour Proust quand on n'en n'a pas le talent. Pas besoin n'ont plus de finir dans la dépression littéraire pour être entendu (nest ce pas Houellebecq?). "La fascination du pire" est un roman dont la construction est très spéciale, c'est une reflection au final sur le roman même... Le thème est polémique à souhait; le propos purifié pour cela ; l'histoire semble inintéressante au début mais la fin est tellement renversante qu'elle vaut la peine!Dans certains romans la chute est une vraie chute (au sens littéral du terme) : plus on avance et plus ça descend... Chez Zeller , le début était moyen mais la fin est si renversante, si prenante qu'on lui pardonne tout!Très prometteur.. mérite largement son prix.J'attend de lire Julien Parme maintenant .Allez, soyez moins incisifs ... On n'est pas Houellebecq ou rien ... quand même!
Répondre
K
Je m'en souviens (je n'avais pas d'image mais je me souviens de ses paroles à la radio). Très fort. Inoubliable.<br /> Pour le dopage, LANCE AMSTRONG est la preuve vivante que ce sport ne va pas du tout. D'ailleurs on ne sait pas encore qui a gagné le dernier Tour de France vu que le gagnant a subi un contrôle positif !<br /> Le plus drôle, ce sont des concours de culturiste .... naturel !!
Répondre
T
Oui il s'agit d'un type qui s'appelle JEROME BUREAU ! Faut bien retenir ce nom. Un jour on a demandé à JAQUET s'il pardonnerait un jour ? JAMAIS a t il  répondu, ils l'avaient insulté et ils étaient en plus incompétents. P.....ce JACQUET quelle leçon ! et regarde comment il a géré sa notoriété après ...quelle élégance ! un modèle ce type, trop rare. Pour le dopage Coluche disait (il y 25 ans déjà) le tour de France serait plus facile à faire sans vélo que sans dopage ! et pas de changement en vue. Toujours en 1998, affaire Festina, c'est pas les contrôles anti dopage qui lèvent le lièvre, mais les ...douaniers qui piquent un mec avec sa camionnette et des produits (une dénonciation sans doute)<br />  <br />
Répondre
K
Non !Je ne l'ai jamais acheté ! Je pensais en fait aux élèves, étudiants ou autres personnes qui ne lisent que cela. C'est déjà mieux qu'un programme télé. On peut aussi soulever le fait que c'est L'EQUIPE qui est sponsor d'un Tour de France honteusement dopé. <br /> Je qualifie ce qu'ils ont écrit sur Jacquet d'abject.  
Répondre
T
si tu lit trop l'equipe tu me faches ! avec ce qu'ils ont fait à Jaquet en 98, je n'arrives plus à lire ce journal !
Répondre
K
J'ai voulu acheter hier le Johnattan Littell.Comme il n'y en avait plus, j'ai discuté avec la responsable/vendeuse de la FNAC qui m'a dit qu'elle avait tenu seulement 30 pages.Ce n'est pas pour autant que je ne veux pas le lire.Mais c'est intéressant d'avoir des avis contraires, s'ils sont étoffés (par exemple LIBE n'aime pas J.Littell). <br /> Sous-Houellebecq .... comme je lui disais, j'ai aimé la structure et le talent du dernier Houellebecq même si l'écrivain, la personne ne sont pas de ma tendance. L'important c'est de lire, même L'EQUIPE.
Répondre
C
oui c'est vrais je peux et je l'aime!
Répondre
K
Non, Non, Non.... Tout simplement Google. Après EVENE et WIKIPEDIA, j'ai trouvé cet article qui me rappelle que j'avais déjà entendu ce nom au MASQUE ET LA PLUME. Mais tu peux aimer, ce genre de blond ..... <br /> eUHH Oui, tu m'inspires !
Répondre
C
En fait, tu ne prends que le pire des critiques et tu prends aussi un malin plaisir à me contredire n'est pas? ;-)) C'est agréable de voir qu'au moins je t'inspire pour tes post. Bisous!
Répondre
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog