Laisse béton

  • Kitano
  • Planète

De l'ancien français betun (au Moyen Age : boue visqueuse), emprunté au latin bitumen (interprétation du gaulois betulla) : bitume, goudron de bouleau obtenu par distillation de l'écorce de cet arbre, disait l'écrivain latin Pline.


Du sable, du gravier, du ciment et de l'eau (douce de préférence), voilà la recette moderne. “Le béton est dit brut lorsque sa peau (sic) n'a subi aucun traitement après le décoffrage. Il garde alors les empreintes éventuelles du coffrage, comme les traces de planches.”* Une grosse brute avec peau mais sans cœur tendre alors, le béton ? Que nenni ! On parle à présent de couler du béton sur du tissu, qui se prête aux formes complexes et ouvrirait la route à des créations pleines de fantaisie. La brute ne demande même qu'à devenir passoire de lumière : il existe du béton translucide. Est-ce possible ? parfaitement, en faisant avaler à la grosse brute des morceaux de fibre de verre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog