Thailande 2006 : Ko Pan Gan (les 3 premiers jours)

  • Kitano
  • Voyages

"C'est cela Ko Pan Gan !". Vous seriez peut-etre decus de voir cette plage vide et ce ciel couvert. 4 jours apres la Full moom, comme je le pensais, les participants ont quitte l'ile, tant mieux. Reste nombre de megots visibles pres du bar le DROP IN (celui qui a lance la Full moon).

Facilement je prends le chemin de Palm Beach bungalow, en remarquant que la aussi, on construit encore et encore. Ou plutot, on detruit l'ancien, le XXe siecle en bois pour le remplacer par du dur et de l'air con. Les prix s'en ressentent, de +50% par rapport a 2003 a des prix 3 fois plus chers que sur le continent.Beaucoup de commerces sont tenus par des israeliens, des pancartes en attestent.

Mon bunghlaow A4, que je retrouve pour au moins la 3e fois est toujours la a un prix acceptable (150 baths) vu le confort. Je suis en fait de l'autre cote de l'ile d'Haad Rin, a dix minutes a pieds, cote soleil couchant (les photos arriveront) et calme assure. Les films qui passent dans les restaurants toute la journee ne m'attirent pas. je vais gouter du shark (petit requin) a la chair tendre et du barracuda (plus sec, cela fait penser au thon) dans un restaurant au 'managemnt italien'.

Le lendemain a ete plus triste encore. J'ai eu du mal a dormir comme cela sera le cas pendant le sejour. Mon horloge interne arrivant a se synchroniser (vers 21h il est temps que j'eteigne la lumiere) mais pas mon sommeil). J'ai parcouru ce matin l'ile pendant une heure : toujours des bungalows haut de gamme qui cohabitent avec des huttes pour voyageurs. Sur la dizaine d'hotels, seuls deux ont nettoye leur plage. En effet de ce cote. il y a de nombreux dechets naturels ou autres pousses vers la plage ou ramenes vers la plage. Ne pas mettre en valeur ce milieu et se contenter de l'utiliser sans l'ameliorer, c'est une mentalite. Cela coute si peu cher de payer une equipe pour donner une vision de proprete. Ce n'est pas l'argent qui manque. Et dire qu'ils organisent des journees 'croix verte' ou ils demandent aux touristes un jour par mois, benevolement, de nettoyer la plage (mais un tshirt est offert).

J'ai croise "l'allemand', rescape des annees 90, toujours aussi blanc de peau avec une bouteille de biere a la main et un visage plus marque. On partage le point commun de marcher pieds nus, on est les seuls. Par contre, je n'ai pas revu 'Iggy Pop', surnomme ainsi parce qu'il me fait penser a Iggy. Je partage avec lui le fait de me balader en sarong. On est les seuls. Cela attire les regards.

Mon billet retour pour bangkok est achete. je vais encore reste quelques jours esperant une amelioration du temps, comme en cette troisieme journee. Cela a permis a ma peau de pouvoir avec la creme, attenuer le coup de soleil de Samui. Pas de catch ! Deception. Ils ne recoivent pas la chaine payante. pas grave.

Pour terminer, je me suis fait un ami chien. En fait, c'est l'un des trois chiens des proprietaires qui a grogne a ma vue la premiere fois. Sorte de caniche pas entretenu, il a change d'attitude lors de mon retour du chicken corner. J'avais un os a lui donner. Depuis, il fete mon retour.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog