97% des Français prêts à se rendre service entre voisins en cas d'épidémie

 

Selon un sondage publié vendredi et mené par Ipsos à la demande de l'association «Voisins solidaires», la quasi-totalité (97%) des Français âgés de 15 ans et plus se déclarent prêts à se rendre service entre voisins en cas d'épidémie de grippe H1N1.

Ce sondage a été réalisé le 29 août par téléphone avec des interviews assistées par ordinateur auprès d'un échantillon national représentatif de 1.000 individus âgés de 15 ans et plus. Il a été demandé par l'association Voisins solidaires, présidée par Atanase Perifan, créateur de la Fête des voisins et adjoint au maire du 17ème arrondissement de Paris.

Création d'un «Pack Pandémie Voisins Solidaires»

Depuis le 1er septembre, l'association met à disposition un «Pack Pandémie Voisins Solidaires» qui permet notamment de s'organiser dans son immeuble pour faire face à la pandémie en terme de garde des enfants, de courses ou d'achat de médicaments.

 

L'objectif, selon l'association, est de «continuer de maintenir et créer du lien social dans un contexte qui tend à favoriser le repli sur soi, tout en privilégiant la prudence sanitaire».

«97%, c'est une réponse généreuse et spontanée qui montre qu'il existe un véritable potentiel de générosité insuffisamment exploité. Notre objectif avec ce pack est d'aider les Français à passer de l'intention à l'action», explique Atanase Perifan.

 

«On peut envisager les voisins comme des citoyens, des acteurs qui peuvent assumer des responsabilités, et non pas seulement se conformer aux instructions données», assure le sociologue Nathan Stern. «Quand tout est chamboulé, les plans ne fonctionnent plus, l'autonomie des acteurs est indispensable. La capacité à se prendre en main, à être créatif face aux aléas et aux situations toujours singulières devient la clef de l'immunité de la société face à l'adversité».

(Source AFP)

Retour à l'accueil