Thailande 2006 : Hello Kitty

  • Kitano
  • Voyages

La nuit thailandaise ne fut pas douce. Depuis deux jours je sais que j'ai le debut d'un herpes labial du a une reatction de mon corps face a cette nourriture birmane trop 'greasy' (comme dirait John) : ma levre inferieure est un peu gonflee avec irruption de petits boutons qui me font souffir. C'est comme si l'on avait les levres gersees et que l'on mange sale. Mais moi, je n'ai pas mange sale ! Je souffirai encore 3 jours en silence.

Hier soir, la balance a ete impitoyable ou plutot realiste : j'ai repris tous les kg perdus au Nepal. Ce matin, sans les chaussures et sans la banane, c'est encore deux kg de trop. je le savais mais c'est encore trop. Aujourd'hui, j'ai prefere, une nouvelle fois, jouer la securite et prendre un imodium. Au menu ; riz et poulet bbq (barbecue), pour le dernier je l'ai lu dans le guide (desole pour les vegetarien, instinct de survie d'abord).

Vers 11h, je suis a l'internet cafe mais la connexion est trop lente, j'abandonne et passe au plan B, je vais aller au cinema. Je suis parti paour Miami Vice mais cela me fait attendre une heure de plus que pour le film UNITED 93 (voir dans rubrique CINEMA). Je ne le regretterai pas. D'abord le film est interessant, emouvant ; ensuite la salle LA SCALA est telle que les notres les annees 70 (mais sans balcon). Bien entendu, j'ai pris la place la plus chere. On est peu nombreux, c'est un cinema que l'on pourrait apparenter a 'l'art et essai'. Le generique n'est meme pas coupe, je suis donc le dernier - en fait le seul a le regarder- a sortir.

J'ai encore un autre cinema a decouvrir dans ce quartier SIAM auquel je n'accroche pas. J'ai rencontre a Yangon des francais qui y logeaient> Le retour est rapide, peut-etre jour de fete ou ferie> Je retourne prendre un mango juice chez le pote 'homme des bois' (YUKO le connaissait) mais j'oublie d'aller saluer ma vendeuse de poissons. il est vrai que cette alimentation ne m'est pas conseille pour l'instant.

J'ai du catch a 20h, je demande de le regarder a l'hotel mais visiblement il n'y a rien ! Je devrais attendre les jours prochains pour voir deux emissions a la suite plus un pay per view.  J'en profite pour discuter avec un francais de 35 ans, aui travaille en Inde et qui venait passer des vacances en Thailande dont il se souviendra. De retour d'une ile en bus, il s'apercoit le matin, en voulant payer l'hotel qu'on lui a vole son argent. En fait, c'est un gang qui avec la complicite du chauffeur entre dans le bus - peu rempli - la nuit, gaze les personnes et les devalise. 4 000 euro. D'ou la necessite d'avoir des travellers (je n'en prends pas) ou mieux encore une carte bleue (qu'il n'avait pas). Heureusement pour lui, il avait de l'argent indien. Cela change ses vacances et va retourner plus tot que prevu en Inde pour travailler malgre la basse saison. Il en a pleure la veille ! Je peux le comprendre. Une annee je me suis fait vole environ 200$ (je raconterai l'histoire un jour), le mot qui vient c'est tout d'abord incredulite et ensuite viol.

Autour de nous il y a des chats et meme un chaton qui miaule lorsqu'on le prend dans sa main. D'ailleurs, je le prends et le montre a un jeune couple de japonais (la japonaise, me fait penser a une autre rencontre lors de vacances mythiques avec des japonais, durant des vacances d'avril, il y a 10 ans, elle s'appellait Kumiko et etait belle comme une poupee joufflue japoanise, la beaute de ses 20 ans) en leur disant : "Pad Thai with cat" (des pates avec le chaton) et la immediatement la japonaise avec un air sincere me repond "no. No". J'en profite pour leur glisser que je connais Takeshi Kitano, mais ils n'ont pas l'air cinephile et ne doivent pas parler beaucoup anglais. Qu'importe. ce fut un plaisir de les croiser. Ils me salueront avant de partir. C'est etrange comme des scenes - un chaton jouant dans ce cas la - arrivent a toucher les personnes quel que soit l'age ou la nationalite.

La fatigue me guette, il est temps d'aller dormir. Je prendrai la douche demain car il n'y a plus d'eau pour se laver dans la sorte de bac. Rudimentaire. En attendant de prendre le billet de bus demain pour l'ile. Un choix sera a faire, mais une decision comme cela donne plutot envie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog