Thailande 2006 : Bangkoker (2e partie)

  • Kitano
  • Voyages

Me voici a Bangkok vers 19h30, dans ce que l'on appellera bientot, l'ancien aeroport. Le nouveau doit s'ouvrir en decembre. Il sera plus eloigne. Je remarque une pancarte information a l'immigration qui indique que la taxe 'over stay' (pour ceux qui ont depasse les 30 jours accordes ou la duree de leur visa) passe de 200 a 500 baths. Ils avaient fait cela avec la taxe d'aeroport dans les annees 90, elle etait passee de 100 a 500 baths. En tant que francais, nous n'avons pas besoin de visa pour un mois, ce qui est interessant lorsque l'on va visiter les pays limitrophes.

N'ayant rien mis en soute, je sors le premier de l'aeroport pour attendre le bus vers 20h. Vers 21h, me voici a Kao San Road. Je voudrais aller dans mon ancien hotel mais trop loin et surtout, s'il est complet, cela me fait revenir sur mes pas. Je decide d'aller a SWEETY, une institutions pres de Kao San. Les prix sont tout de meme passes de 80 a 120 baths mais il affiche complet comme les 3 hotels d'en face.

Il est vrai que nous sommes debut aout (toujours ce decalage pour la fluidite des articles mis en ligne, sinon impossible en temps reel). Dans le bus qui nous amenait, il y avait la moitie de fracnais, facilement reconnaissables par leurs vetements et leurs sacs de marque 'QUECHA'. J'ai une alternative : soit je vais dans un htoel avec Air con soit je tente cet hotel a cote de Sweety, a cote de kao San que j'avais remarque (chambre a 100 baths).

Car si nous sommes au plus haut de la saison, ceux qui arrivent se fient au guide et vont aux endroits de mode, connus, pas chers et avec un minimum de confort. Je ne me trompe pas, l'hotel  n'est pas complet. Je prends une chambre au 4e, elle est grande mais - comme je m'en doutais - elle donne sur la rue. Je resouds le probleme avec des bouchons pour les oreilles. On me met des draps neufs et balaye succinctement la chambre. On n'est tout de meme pas au WITHE HOUSE !

Vers 22h, direction internet pour faire le tri sur mes boites mails, repondre aux commentaires et aller sur le blog des copines. Je lancerai l'ecriture de mon tour birman demain. 2h du mat, je n'ai pas de frissons mais le cafe ferme et je ressens la fatigue. Mon corps va lentement se mettre a l'heure thailandaise. la Birmanie est definitivement bien loin. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog