Myanmar 2006 : Out of Time

  • Kitano
  • Voyages

Il y a des jours ou certaines situations sans que vous les commandiez ou les attendiez arrivent et donnent au voyage sa raison d'etre.

Je me suis habitue - ou pluto mon horloge interne - a me lever tot dans ce pays. Je suis donc present des 8h pour le fameux petit dejeuner ou je commence a moins devorer. Je pense avoir ruiner les kg perdus au Nepal. Trois semaines vont etre aneanties en trois jours.

Apres du repos et une douche, je croise la japonaise qui va partir> Je luid onne l'adresse du blog. Etrang, moi qui aime tant les japonais, je n'ai pas 'accroche' ; peut-etre le fait qu'elle soit plus canadienne que japoanise maintenant. Elle m'avait repondu, a la question 'Est-ce que ton pays te manque?', seulement la nourriture et ma famille. Moi, j'aurais ajoute mes amis.

Une personne s'en va, une autre la remplace. Je croise Damien qui arrive d'INLE. Avec lui, l'apres-midi on ira faire un tour dans la capitale, en l'accompagnant a l'agence pour changer la date de billet retour. Lui, la repousse. Il sera 'over-stay' pour une semaine au moins. Le cout en est de 3$ par jour. Ensuite, je lui propose d'aller prendre un Soy milk au tea shop.

Bien entendu, le patron la. Il nous voit et c'est le remake d'hier : Soy milk, gateau, the, the chinois, gateau, cigarette et cherotte. C'est un cigare version locale : une feuille de palme qui contient du tabac, avec un filtre en papier journal le tout colle avec une colle naturelle, je l'espere. C'est comme lorsque l'on est petit a l campagne et que l'on fume du bois. Ces types de cigare sont fait manuellement. Je les ai vu faire par deux fois lors de mes deux voyages : c'est en fait du travail repetitif. A devenir vraiment un robot. Pour ceux qui en ramenerai avec le diametre le plus grand, il faut faire attention apres quelques mois car le tabac a la facheuse tendance a crepiter comme le feraient des etincelles lors d'un feu de camp.

On discute avec lui. Damien n'en croit pas ses yeux, il est un peu gene. Pa moi, je suis de la 'bande' maintenant, VIP en plus ! Et puis arrive un nouveau chinois, plus age. Le patron nous explique - suite a ma question - que si les musulmans ne represente que 4% de la population, ils sont 80% dans le quartier. Mais c'est de l'Islam 'soft'> Des femmes voilees mais chaque communaute (birmane /un seul n/, indienne, musulmane, chinoise) vit dans le respect de l'autre.

Le patron est fier de dire a ses amis, qu'il y a 3 ans j'etais venu dans cet endroit. Le 'vieux' chinois dit alors en direction du boss : "Toi, tu as un grand coeur, tu es genereux. Si j'etais une femme, je t'attraperais et je te garderais". Et moi d'enchainer : "Oui, si tu etais une femme tu l'attraperais ... et meme si tu etais un homme !". Rire de la tablee : chinois, cantonnais, europeen ! Pour ls seconde fois, mon humour est international (la 1ere fois, c'etait au Tibet dans un restaurant au sujet du film Mission Impossible)

Une nouvelle fois, il doit partir pour un rendez-vous. Auparavant, il nous aura dit que dans sa jeunesse, il a fait des etudes de physique. Ce qu'il se confirmera le lendemain en me montrant une de ses inventions ou reste de sa scolarite : il y a une fiole d'huile/essence qui lorsque l'on appuie un bouton (courant a basse pression) allume la meche. Damien n'en revient toujours pas de cette invitation, lui pense au cote monetaire. Je pense differemment. Il va de son cote au cinema voir XMEN 3, choisit une place a 1000k mais pas a 1500 car 'c'est pour les touristes'. Quelques heures avant, il aura pris a l'hotel, un billet d'avion pour Sittwe a 73$. Je ne le reverrai plus.

Je vais manger un riz buriani au poulet, une douche, de la lecture et le sommeil viendra une nouvelle fois prendre les courts instants d'une journee pas comme les autres. La memoire selectionne ce qu'elle oublie. Ce jour la, ne sera jamais coche.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog