Myanmar 2006 : Mingalabar

  • Kitano
  • Voyages

Et si Jean-claude Vandamme avait raison dans une de ses theories qui enonce que 1+1 ne feraient pas 2 mais 1, signe d'unite provenant d'un esprit perturbe ? De mon cote, cela serait plutot le ventre.

Une journee de repos ne compense pas une journee de fatigue, plus a mon stade avec mes antecedents. Un peu de lecture, de promenade, d'ecriture et la journee se termine vers 18h. Je me suis reveille a 05h33 tout de meme. Le petit dejeuner etait assure par un jeune qui avait l'energie de sa meditation.

Meme si l'economie s'ouvre, que les chinois et indiens sont dynamiques, le manque d'education reste un probleme crucial dans ce pays pour son developpement. Selon des chiffres datant de 2003, si 83% de la population est alphabetes, seule 27% termine une scolarite. Les universites se trouvent dans les monasteres, les ecoles privees ou a l'etranger. Il y a 10 fois moins de colleges que d'ecoles primaires et deux fois moins de lycees que de colleges. Les universites ont ete fermees en 1996 suite aux manifestations. L'education n'est pas la priorite des militaires.

Ce qui est frustrant provient en partie de cela. Les echanges avec les birmans sont extremement limites car peu parlent anglais. Ce matin, meme en me repetant les mots, je n'ai pas compris ce que me disait le jeune. Ce n'est qu'en utilisant le mot alone (seul), que j'ai compris qu'il me demandait "two persons". Et pourtant, l'anglais 'petit francais' je le pratique.

Je suis retourne au QUEEN IN pour reserver ma chambre (en fait 5$ mais avec petit dejeuner et souper), acheter le billet retour pour YANGON, donner a laver des vetements qui en avaient besoin et partager un bateau pour faire le lac d'INLE tres tot au matin (6h30 - 3 000 k x 4 - au lieu des 9 000 demandes dans la rue). J'ai rencontre une professeur japonaise qui trvaille au Canada. je la reverrai demain matin sur la barque. J'ai aussi trouve l'hotel le moins cher en 2003 sur le guide, le MINGALAR dont les prix ont double depuis (4$ sans douche). Un peu excentre, c'est-a-dire a 5 minutes a pied du centre qui se resume a une avenue centrale et des rues perpendiculaires ou se croisent chevaux, carioles mais aussi velos et rickshaws.

Le paysage des rizieres est vraiment apaisant. J'ai pu faire une seance de photos avec la Marmotte sans que ne soient presents les fils electriques partant dans tous les sens. Je pense qu'ils sont loin des normes NF. J'ai enfin pu trouver du lait de soja mais ce dernier est malaisien, on peut le trouver en France (ecrit en francais sur la canette) mais le VITAMILK est meilleur, il a moins d'eau. Avant le restaurant, j'ai teste deux cantines de the (Tea & cold) : dans la premiere samosa et dans la seconde un pain blanc fourre aux legumes et un gateau plat style chinois avec en son centre un rappel de chocolat (200 k chaque gateau).

La cuisine au Myanmar commence a me lasser. Non pas la version riz mais le plat qui l'accompagne. Jepense que le gouvernement a passe un accord avec l'industrie oleagineuse pour que tous lesplats soient a base de friture. Hier, du poisson ( en fait des bouts de poisson), aujourd'hui des 'balls of chicken' (beignets de poulet, avec un gout pas reconnaissable). Le plat est cher, 1 800k pour le poulet. Sur que je me suis fait 'charger'. La femme le voit a ma tete et m'explique le prix. Je souhaiterais manger une brochette de viande mais les seules possibles sont celles au porc aussi appetissantes que les cafards grilles en Thailande !

Des chants - surement bouddhistes - vont accompagner mon sommeil. Tout au long de ce voyage a travers les differents pays, j'aurais ete a cote de mosquee ou de temples et j'aurais croise - comme aujourd'hui - nombre d'ecoles et de petits enfants qui m'auront salue d'un geste de la main (3 aujourd'hui). Je leur ai repondu par un 'Mingalabar' (min-laba : bonjour). Demain cela commencera peut-etre des 6h du matin.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog