BIRMANIE 2006 : Pause

  • Kitano
  • Voyages

La Purcell Tower est une horloge qui sonne toutes les heures du jour et de la nuit. Je ai donc entendu les 12 coups de minuit et ceux de 6 heures. La pluie m'a accompagne dans mon reveil et mon changement d'hotel a deux pas du precedent. Je decide d'annuler la visite du jardin botanique, il va pleuvoir toute la journee. A la place, promenade dans le centre pendant l'acalmie et visite a ma cantine ou ne peux qu'echanger que des mots (soupe, combien) avec la charmante jeune femme a l'allure fine, au visage pale et aux traits legerement asiatique. En demandant une sorte de pain blanc chinois fourre a la noix de coco (coconut ai-je dit), j'ai obtenu des nouilles a la noix de coco avec des lambeaux de poulets. C'etait bon !

Durant la duree d'une pluie fine, j'en ai profite pour etablir le nouveau planning : je pars demain pour Mandalay ou je vais rester la nuit car je n'ai pas reussi a me faire comprendre dans le stand qui vendait le billet de bus. La fille n'etait pas la et les remplacants plus ages n'ont pas pu comprendre que je voulais partir par le bus de nuit. Pas facile, pas facile. Mais je prefere cela que ce qui m'etait arrive une fois en Inde.

C'etait a destination d'une ville - dont j'ai oublie le nom - et dont je devais arriver vers 6h. Dans la nuit, le chauffeur me dit que je suis arrive. Je prends mon sac, je descends et me retrouve seul dans la rue dans un endroit dont je ne sais situe l'emplacement dans la ville. Je me souviens encore de cette lumiere jaune dans la rue ou il n'y a personne. Normal, il est 3h30 du matin ! Un rickshaw, le seul arrive. C'est un vieil homme. je lui demande de m'emmener a l'adresse du guide qui mentionne que le gars a l'accueil n'est pas sympathique. C'est vrai. Il veut me faire payer la journee complete. Bien sur je refuse et je suis mon rickshaw qui m'emmene dans un hotel qu'il connait. Je ne le regretterai pas.

Dans le pays, les hommes portent le longi : sorte de grand drap qui a differentes couleurs et differents motifs selon les regions avec une qualite qui peut aussi variee. Cela leur permet d'avoir moins chaud, de pouvoir se laver en commun. de l'utiliser comme draps, pour porter les enfants, les objets .... Peu portent un jean. Je n'ai pas remarque de changements notables par rapport a 2003. Pas d'evolution non plus pour leur (mauvaise) habitude de consommer la noix de betel : sur une feuille d'arbre, le vendeur met une liquide blanc et 'assaisonne' en mettant des petits morceaux de noix de betel. Ils la mettent sous la langue, la mache et la garde avant de recracher un liquide rouge que l'on peut remarquer sur la route. Cela a la mauvaise consequence de rendre les dents rouge et d'etre cancerigene selon certains. En 1998, le guide du routard conseillait de tester. J'attends de lire leur guide sur la Colombie !

Les femmes se passent une sorte de fond de teint qui rend leur visage pour certaines encore plus pale. Cela protege du soleil, les hommes aussi s'en mettent, enfin pas tous. Demain retour a la case depart pour un nouveau plat de catfish et une photo de la Marmotte avec la Clock Tower pour la 600e photo.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog