BALI 5 : l'aventurier

  • Kitano
  • Voyages
Seul sur la route. En fait, pas tout a fait. Explication. Depart vers 7h de padangbai. J'etais reveille a 4h30, a 5h30 j'etais pret.

La route est bien entretenue mais la pluie menace. Pour ce retour vers Kuta, pour la premiere fois, je ne suis (verbe suivre) personne sur une longue distance. Je roule a mon rythme, doublant lorsque la securite le permet. Il faut preciser que je dois perdre un permis par jour avec les lignes blanches que je ne respecte pas !Par contre, certaines fois, j'ai du ralentir pour me coller sur le cote car une voiture en doublant me foncer dessus !

Je me suis bien debrouille, certes il y avait des panneaux. Donc, si je peux le faire, vous pouvez le faire aussi. Par chance, une chambre se libere au Komala Indah 1. Ce n'est pas un bungalow mais une chambre a deux lits dans une batisse a etage (prix 85 000 roupies).

En France, la batterie de mon telephone qui donne des signes de faiblesse coute le prix d'un telephone ici. On peut meme en trouver pour 20 euros (mais sans Bluetooth et avec des fonctions simples).Apres cet achat, direction mon supermarche prefere, le Supernova pour faire provision de nrj drinks et autres boissons. J'en profiterai aussi pour devaliser le rayon des sauces. Je repars avec 39 sachets (beaucoup de sauces de nasi goreng0.
Cette annee, je n'attends pas la fin du voyage pour faire les achats.

L'appel de la plage arrive. Comme le triangle d'incompatibilite de Mundell en economie (politique monetaire) aujourd'hui il 'y avait pas de courant, on avait pieds mais pas de fortes vagues. Enfin, assez pour faire un 360 degres. J'essaye maintenant de prendre la vague, de me laisser porter vers la plage. Demain, je reprends la technique et le livre de Jerome garcin.

Le snapper (poisson) servi dans un restaurant que je connaissais s'avere decevant parce que frit. En plus, c'etait complet avec une majorite de francais. Trop bruyant, je ne supporte plus.

Pour terminer, l'image du jour restera celle sur la route ou je suis derriere une voiture. Soudain, la voiture devant nous accelere, laissant de ce fait de la place et la, je vois arrive a ma droite, a ma gauche un grand nombre de motos. On aurait dit l'attaque de la diligence par les indiens !
C'etait la petite aventure du jour parce aus sur la route, je le confesse, je ne suis pas mais pas du tout, un aventurier !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
D
MON PASCALOU PROFITE, amuse toi bien et prends soin de toi gros bizou
Répondre
K
<br /> bien sur ma tres chere DEBBIE ! je vais mon Bronski Beat et non pas ....la ... qui bronze !!<br /> <br /> <br />
T
c'est le plus important : le sourire ! et la prise de recul. Sans même aller loin, c'est l'avantage de résider à l'étranger, tu sors de cette "actualité" qui est plus de la propagande que de l'information. tu échappes donc à la reprise du foot et son "triste cortège"....triche, dope, coups bas ....Je ne reviens pas sur le malaise du Président en Espagne, c'était 3 lignes en page 4, en France ....Il faudrait que 60 millions de Français franchissent une frontière de temps en temps ...et je voulais te dire que tu écrits bien, presque mieux encore . . . on te sent bien dans tes baskets (c'est vrai qu'elles coutent des millions de roupies !!!)
Répondre
K
<br /> et le sourire, et le sourire ... chantait Stephane Eisher (en debut de carriere)<br /> je me sens etranger a cette 'actualite' si factice, inutile<br /> Merci pour mon ecriture mais avec le net (plutot le manque de temps) je n ai pas le temps d affiner. je le ferai a la rentree avec insertion de photos.<br /> Non, les baskets c est 70 000 roupies soit 5 euros !<br /> <br /> <br />
K
non, non> je fais du classique. certes differetn et pas pareil mais ma conception du voyage a changer depuis la premiere fois : ne plus vouloir faire ce que personne n'a fait. Tu vois manger chez mon masakan prefere n'est pas une aventure mais un bonheur. Oui, je fais comme Toi au Musee du Louvres, je regarde les gens. Bali t'apprend le sourire ...Bon, il est vrai que pour le Kawa Ijane, la oui, voyageur international !
Répondre
T
Mais oui ! tu es trop modeste, tu es un vrai routard, un baroudeur !
Répondre
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog