Tirta Gangga. Tel est le nom de cette bourgade a cote de la ville d'Amlapura. Ce sont des moms evocateurs d'aventures exotiques.
La mienne a commence une fois de plus tres tot, vers 4h30 et meme un reveil a 3h40. Reveil, une boisson nrj et je me recouche jusqu'a 6h. Beau debut de lever de soleil. Le petit dejeuner tarde car la femme est allee acheter des bananes pour le pancake !Puisque l'on est au rayon nourriture, ce soir delicuex gado gado au restaurant de l'hotel (soja avec une sauce cacahuete et un large beignet type crackers).

Encore 4h de moto pour longer la cote. La route est en bonne etat. En passant AMED, je me souviens de 2007 (lire BALI IV : Garam). On n'est pas loin de Candi dasa (article dans Bali IV). La marque du debardeur s'accentue pendant que le panta-short est passe a la couleur poussiere. En passant a l'interieur, beaucoup de signes d'enfants mais aussi des phrases que je n'aime pas entendre comme 'pen' (stylo) ou 'money'. Ce n'est pas bon signe.

Aujourd'hui, ce fut un apres-midi calme puisque je suis reste a l'hotel delaissant la moto et le palais aquatique. Vers midi, j'ai goute un dessert riz?haricot avec sauce sucree et mie de pain (2500rp). Cela m'a rappele les desserts en Thailande dasn le village des muslims a Kho Pi Pi. La vendeuse sourde muette n'est plus comme 80 de ses habitants, emportaient par le tsunami.
Je n'oublie pas de faire les ocurses au supermarche ou je m'approvisionne en nrj drinks, eau et lait de soja. Je n'ai pas resiste a prendre un dragon fruit : c'est un fruit a l'enveloope violacee dont l'interieur est blanc pigmente de pepites noires. Dans le rayon legumes, j'ai teste ce qui pourrait s'apparenter a un melange de banane farinee. J'ai tout mange !

Le voyage en duo commence a prendre fin. Fred devrait aller sur Lombock et Sumbawa. Quant a moi, retour merite a Kuta. Sauf que ce soir, au telephone, toute la liste d'hotels affiche complet. C'est la premiere que cela arrive dans un de mes voyages. Meme cause, meme effet, pas de reservation possible. Mais pas de souci, sur les 4 (environ 70 chambres), il y en aura bien une qui va se liberer. J'espere le Komala Indah 1. Ensuite pour finir, je me vois bien retoruner au Komala Indah , souvenirs des deux voyages precedents.

Don't worry, be happy. J'ai la moto, qui me laisse l'opportunite d'ouvrir mon champ de recherche. Pour l'instant tout va bien, meme si a Kuta, pour l'instant, je suis a la rue !
Retour à l'accueil