Pas le temps de glandouiller, je dois immédiatement assurer la sécurité d'une future prostituée venue d'un pays de l'Est.
Je récupère la jeune fille à la gare, blonde, très grande , pas plus de 20 ans. Nous devons nous dépêcher et nous courons un peu. Enfin , JE cours un peu parce qu'elle est grande et qu'elle fait un pas pendant que j'en fais 4 ... Il pleut, elle a peur. Moi j'ai pas peur parce que c'est elle qui est en danger et c'est seulement maintenant que je réalise que  j'étais p'tet aussi en danger parce que j'étais avec elle. Faut vraiment que j'arrête de jouer les St-Bernard.

Je me retrouve maintenant avec un vieux, très vieux. Il est en danger lui aussi ( c'est fou ce que les gens sont en danger en ce moment ). Mais lui c'est pas à cause des russes , c'est à cause de sa future belle fille qui ne m'inspire pas confiance . Je l'a soupçonne de vouloir l'assassiner.Mais avant, elle a décidé de faire du shopping avec lui et elle nous traine dans tous les magasins et essaye une tonne de trucs, ça prend des heures. Je suis épuisée à cause de la protection juste avant de la jolie russe, alors déjà pour moi, j'aime pas faire des essayages dans les magasins mais alors attendre les autres qui font de l'essayage, c'est encore plus au dessus de mes forces. En plus, autant la petite russe était jolie, celle la, c'est totalement l'opposé. J'ai envie de lui dire que rien ne lui va et qu'elle devrait déjà pensé à changer de tronche et le reste aussi...Puis je finis par me dire qu'heureusement que les vêtements existent parce que je la soupçonne d'être encore pire nue qu'habillée.
Enfin, elle a terminé . Je monte le vieux dans sa chambre et en voulant ressortir, je m'aperçois que la méchante a fermé la porte à clefs et que je suis enfermée avec le vieillard.
J'ai l'impression que c'est à mon tour d'être en danger... N'y voyez rien de sexuel la dedans, je suis en danger parce que je comprends que la môche belle-fille veut mettre le feu à la maison.

Par chance, je suis réveillée à ce moment. Ceci n'est qu'un petit résumé de ma nuit, parce que j'ai aussi fait mes courses dans une grande surface où je me suis tappée tous les rayons mais je vous passe l'inventaire.

Heureusement que mes jours sont plus calmes que mes nuits, on peut comprendre pourquoi je suis tant crevée le matin quand je me lève.
Retour à l'accueil