3,3 millions d'enfants ne vivent plus avec leurs deux parents

  • Kitano

Avec qui vivent-ils ? A quoi ressemble une famille recomposée ? Réponse avec cette étude de l'Insee.

 

En 2006, 3,3 millions d'enfants de moins de 18 ans ne vivent plus avec leurs deux parents en France métropolitaine, dans la plupart des cas suite à une séparation des parents, révèle une étude de l'Insee publiée ce vendredi (lire l'intégralité de l'étude en cliquant ici).

Le plus souvent, ils vivent avec un seul parent qui n'a pas de nouveau conjoint: 2,2 millions d'enfants vivent au sein d'une famille monoparentale. Et 1,2 million vivent dans une famille recomposée, soit 8,8% des enfants de moins de 18 ans.

Parmi ces enfants vivant en famille recomposée, 400 000 enfants sont nés après la recomposition familiale: ils résident donc avec leurs deux parents et un demi-frère ou une demi-sœur. Et 800.000 vivent avec un parent et un beau-parent, le plus souvent un beau-père.

Précision d'importance : l'Insee considère qu'une famille est recomposée «tant que les enfants d'une précédente union habitent dans le logement. Dès que ces derniers ont quitté le foyer (ce qu'ils font plus précocement que les autres) la famille recomposée devient une famille traditionnelle.»

Particularités des familles recomposées

Les écarts d'âge entre enfants. Dans les familles recomposées, les enfants de la nouvelle union ont un écart d'âge important avec leurs demi-frères et demi-sœurs, en moyenne 7 ans (contre 3,3 ans dans une famille traditionnelle).

Les écarts d'âge entre conjoints. Dans la moitié des couples de famille traditionnelle, l'écart d'âge entre conjoints est inférieur à 3 ans. Dans les familles recomposées, la moitié des conjoints ont plus de 4,1 ans d'écart. Et les couples où la femme est plus âgée que l'homme sont plus fréquents : 35,2 % des couples de famille recomposée contre 18,9 % des couples de famille traditionnelle.

450 000 beaux-pères contre 140 000 belles-mères.  Un écart qui s'explique tout simplement par le fait que les mères ont le plus souvent la garde des enfants. «Lorsque les femmes se remettent en couple, le nouveau conjoint vit alors avec les enfants de sa compagne et devient beau-père», explique l'Insee.

Une situation sur le marché du travail plus fragile.  Les parents de famille recomposée sont moins diplômés que les autres et sont donc dans une situation plus fragile sur le marché du travail. Selon l'Insee, il y a des similitudes entre les mères de famille monoparentale et recomposée: le souhait de travailler mais des difficultés à trouver un emploi.»

Y-a-t-il plus d'enfants vivant en famille recomposée aujourd'hui qu'avant?

L'Insee pose la question, sans donner de réponse: «Peu d'éléments permettent de savoir avec précision comment a évolué le nombre d'enfants en famille recomposée en France. Les estimations passées sont peu nombreuses (1990 et 1999) et difficilement comparables.»

Seule certitude, selon l'Insee, «les familles recomposées n'augmentent pas dans la société française de manière aussi forte et régulière que les ruptures d'unions ou les familles monoparentales».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
K
<br /> Rire du matin !!<br /> <br /> <br />
Répondre
T
<br /> moi non plus . . . LOL !!<br /> <br /> <br />
Répondre
K
<br /> je lis avec plaisir quel l'on prend goût aux commentaires ;-)<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> les marmottes aussi "recomposées..... "      <br /> <br /> <br />
Répondre
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog