La base du problème est le pétrole.

Les guerres de religions, conflits de civilisations, guerres au moyen-orient, le 11 septembre, de chômage, la faillite de Ford, toutes ses questions prennent une autre dimension lorsqu'on les compare aux intérêts pétroliers sous-jacent. Quand je dis « pétrole », je devrais aussi parler des autres énergies fossiles. Ce qui est rare est désiré par le plus grand nombre et ce qui est désiré détient le pouvoir sur les autres.

Toutes les guerres du XXème siècle jusqu'à aujourd'hui avaient le contrôle des énergies fossiles en ligne de mire (http://www.dailymotion.com/relevance/search/nouvel%2Bordre%2Bmondial/video/x457az_nouvel-ordre-mondial_politics ).

Aujourd'hui l'or noir se raréfie à cause de l'exploitation intensive de ce dernier siècle et nous approchons du pic qui laissera beaucoup de personnes sur le bord de la route.

Cette dernière expression imagée peut renvoyer aux pannes d'essence de nos véhicules, cependant ce ne sera qu'une des conséquences les moins graves à ce manque.

Les gouvernement sont au courant de cela, la demande se fait de plus en plus forte avec l'émergence de nouveaux pays industrialisés, comme la Chine, l'Inde ou le Brésil et les réserves s'assèchent inéluctablement en même temps que notre écosystème se dégrade.

La crise écologique est déjà là, on en voit les effets sur notre écosystème et il est impossible de la nier. La crise énergétique causé par le manque de ressources fossiles existe tout autant, mais est encore médiatiquement dissimulé. Elle est même une des raisons de la crise économique actuelle.

Pourquoi cette dissimulation?

Avouer au peuple que le pétrole manque et qu'il devra renoncer à leur monde de vie est une décision très grave qui traduirait l'impuissance du gouvernement. Cependant il sera difficile pour les Etats-!Unis de justifier de nouvelles guerres contre l'Iran (pour leur réserve de pétrole) ou la Russie (pour le gaz) sous de faux prétextes aussi illusoires que la destitution d'un dictateur (Saddam Hussein pour l'Irak) ou les représailles d'attentats terroristes (pour l'Afghanistan). Dès lors les valeurs démocratiques des Etats qui couvraient leurs agissements sous de nobles raisons seront mis à mal et les véritables objectifs de nouveaux conflits à venir ne pourront être divulgués. A moins de la mise en place de régimes dictatoriaux en lieu et place de l'illusion de démocratie actuelle.

Le système capitaliste est dépendant du pétrole, une quantité incroyable de nos objets du quotidien utilisent le pétrole dans leur conception, sans lui pas de déplacements en véhicule, pas de livraisons de marchandises dans les grands Hypermarchés.



Retour à l'accueil