Le chiffre : 12

  • Kitano
COUP DE GUEULE - La Fondation Abbé Pierre lance ce mercredi une opération de sensibilisation aux problèmes des mal-logés par une campagne d'affichage symbolique dans cinq lieux emblématiques de Paris. Des animateurs de la fondation ont ainsi collé sur le sol, devant l'Assemblée nationale, une affiche de 7 mètres carrés destinée à matérialiser visuellement la surface d'habitat exacte dont des familles entières disposent en tout et pour tout, vivant dans une grande promiscuité. Sur les affiches, on pouvait lire: « 7 m2, c'est la taille d'une place de parking pour des milliers de gens mais c'est aussi celle d'un logement ». Outre l'Assemblée Nationale, des équipes de la Fondation Abbé Pierre ont simultanément ciblé des affichages devant le Sénat, la Bourse, l'Hôtel de Ville de Paris et le Palais de justice. © Fondation Abbé Pierre – Cliquez pour voir la photo suivante »
COUP DE GUEULE - La Fondation Abbé Pierre lance  mercredi dernier une opération de sensibilisation aux problèmes des mal-logés par une campagne d'affichage symbolique dans cinq lieux emblématiques de Paris. Des animateurs de la fondation ont ainsi collé sur le sol, devant l'Assemblée nationale, une affiche de 7 mètres carrés destinée à matérialiser visuellement la surface d'habitat exacte dont des familles entières disposent en tout et pour tout, vivant dans une grande promiscuité. Sur les affiches, on pouvait lire: « 7 m2, c'est la taille d'une place de parking pour des milliers de gens mais c'est aussi celle d'un logement ». Outre l'Assemblée Nationale, des équipes de la Fondation Abbé Pierre ont simultanément ciblé des affichages devant le Sénat, la Bourse, l'Hôtel de Ville de Paris et le Palais de justice. © Fondation Abbé Pierre
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
K
la Famille et surtout l'emploi. J'étais dans un logement HLM et j'ai dû le quitter à cause du surloyer.
Répondre
T
il faut savoir qu'actuelement, 9000 logement HLM sont occuper par des famille don le revenu et le double du seuil autorisé pour beneficier de c logement...et il ont 3 ans pour quiter leur HLM et trouver un logement conforme a leur revenu...et que les communes qui doive respecter les 20% de logement sauciaux est une obligation pour  2020.par ailleur le soucis majeur et de reflechir entre respecté le droit a la liberté pour les sans abrit de refuser un centre d'hebergement l'hiver  et la  non asistance a personne en danger, ou de les obliger de force a rejoindre c centre. il ne faut pas oublier que c gents là n'on plus les code sauciaux qui nous regisse et que la majorité des cas  c suite a un evenement famillial, la question principal cible les familles et leur comportement lorsque l'un des leur se retrouve dans pareil situation.....a savoir egalement qu'en france il existe autant de place dans les centre d'hebergement que de personne  a la rue l'hiver qui en aurai besoin de façon provisoir certe.......pour resumer se probleme: c un sac de neux a denouer a tout les etage de la société............dont l'ax principal est la Famille!
Répondre
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog