On a embauché Teache A !

  • Kitano

Maisons d'éditions recrutent blogueurs littéraires

Installation de livres pour le salon du livre à Paris

Pascal Pavani AFP ¦ Installation de livres pour le salon du livre à Paris

 
Une idée marketing pour la blogosphère littéraire. La maison d'édition britannique Thomas Nelson propose d’envoyer des bouquins gratuits aux blogueurs à condition que ceux-ci publient une critique d’un des ouvrages du catalogue. Une critique «positive ou négative, il faut juste que cela parle du livre en intégralité», précise la maison d’édition. Autres conditions du contrat: le post doit faire 200 mots et être mis en ligne à la fois sur le blog du rédacteur et sur Amazon.com (ou un autre site marchand). Enfin, pour faire partie des blogueurs recrutés, il faut remplir un questionnaire indiquant ses coordonnées et ses goûts littéraires.
 
L’initiative vise à enrôler 10.000 blogueurs dans cette campagne, a expliqué Michel Hyatt, le directeur des éditions Thomas Nelson interrogé par «Le Guardian». «C’est agressif, je sais», dit-il, arguant que l’alternative est simple: «devenez gros ou disparaissez». Le blog de La Feuille s’interroge: «Peut-on devenir un gros éditeur en innondant le marché de ses livres? On verra dans quelques mois…»

En France aussi, sur le site Babelio, une poignée de maisons d’édition (Pocket, Presses de la cité, Belfond, XO, Oh! Editions) propose depuis un an «un livre en échange d’une critique, c’est aussi simple que ça». Pour pouvoir être l’heureux destinataire d’un ouvrage gratuit, il faut avoir un blog et s’engager à y publier la critique du livre reçu dans les «quinze jours» qui suivent l’envoi du livre. Pour buzzer plus fort et plus vite.


AA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog