L'histoire du jour

  • Kitano
  • Voyages
Japonais expert de l’univers… mais sans passeport

Pour se rendre à la cérémonie pour recevoir sa médaille, son chèque et son diplôme, le physicien japonais devra se procurer un passeport.

Le lauréat du prix Nobel de physique 2008, le Japonais Toshihide Maskawa, est un grand spécialiste des mécanismes de fondation de notre univers… mais n’a pas de passeport pour aller chercher sa récompense à Stockholm, a révélé mercredi sa femme.

Maskawa, 68 ans, est l’un des trois physiciens à partager ce prix prestigieux pour ses travaux sur la «rupture de symétrie» entre matière et antimatière au moment du Big Bang, un phénomène dans lequel les chercheurs voient une cause de formation de l’univers.

Mais sa femme Akiko a déclaré à la presse que son mari ne voyageait jamais à l’étranger et était allergique à l’anglais, la langue la plus utilisée dans la communauté scientifique internationale. «S’il veut aller à la cérémonie de remise du prix, il faudra d’abord qu’il se fasse faire un passeport», a-t-elle dit aux journalistes venus l’interroger dans la maison familiale de Kyoto (centre-ouest), où son mari est professeur honoraire à l’institut de physique des particules.

A chaque fois qu'il a été invité à l’étranger pour recevoir une récompense ou faire un discours, c’est son compère Makoto Kobayashi, co-lauréat du prix Nobel, qui l’a remplacé jusqu’ici. Les deux hommes ont théorisé ensemble, au début des années 70, l’existence d’au moins trois familles de quarks pour expliquer la «rupture de symétrie», un concept qui leur a valu mardi le prix Nobel.

Le 10 décembre, le roi de Suède remettra aux scientifiques une médaille en or, un diplôme et un chèque de 10 millions de couronnes suédoises (1,02 million d’euros) qu’ils partageront pour moitié avec le troisième lauréat du prix 2008, l’Américain d’origine japonaise Yoichiro Nambu.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog