Thailande 2oo8 : Retour sur Bangkok

  • Kitano
  • Voyages

Le voyage se sera donc bien passe. J'ai surement du dormir un peu. Vers 6h j'ouvre les yeux. Sur une feuille en Malaisie, j'avais vu 4 heures de transport pour Hatyai et de 14 a 17 pour Bangkok. Je pensais dans une confusion que ces deux durees s'additionnaient, mais ce n'est bien sur pas le cas. Donc l'arrivee a la gare de Saitaimai (qui prononcee a la thai s'ecoute comme Say  Te Maille) est prevu vers 8 heures, ce qui me convient.

Nous arrivons vers 8h30. Je pourrais prendre un bus tout de suite mais je veux voir ou sont les agences pour Yathai. Lorsque je suis venu, j'ai demande le long de la voie des bus, les bureaux etaient a l'etage de l'autre cote ! Je m'entends dire qu'il y a un bus via Pukhet vers 14 heures.
Cela me fait manquer le bus 556 qui passe par le nouvel aeroport. Le suivant arrive mais affiche 9h30. Je vais donc prendre le bus 516 (enfin je crois) qui vient de se garer et qui est climatise. J'ai maintenant une carte dans les mains pour montrer au chauffeur l'endroit, il a le son et l'image de la destination que je recherche. ll me fait un signe positif de la tete.
Sur le quai, il y a une mere qui donne a manger a sa fille qui souffre de malformations physiques : elle a deux doigts d'une main colle et sur le pied droit c'est trois, sa tete presente les signes d'un retard mental. Deja qu'en France etre handicape n'est pas facile, alors ici. Je ne sais ce qu'il advient de ces personnes lorsqu'elles sont qdultes et sans parents.

Vers 10 heures, je suis a l'hotel. J'en parlerai plus tard. Douche et prise de possession de la chambre. Je retourne sur la meme balance du debut et le verdict tombe : j'ai perdu plus que ce que mentionnait les autres machines, plus de 2 kg en Malaisie, 5 depuis mon arrivee de l'avion (c'est le moment ou on est le plus 'lourd', on ne fait que manger dans l'avion).

Je traverse ensuite deux rues derrieres Kao San pour prendre le bateau et me rendre a Chinatown pour trouver du ginseng. Bien entendu, j'oublie de descendre a la bonne station. Un classique. J'aurais de la marche a travers des petites rues dans lesquelles je trouve facilement le centre. Au retour, je me tromperai de bateau emn montant dans le premier venu (debarque au premier stop, je prendrai alors le suivant qui sera le bon).

Je me souviens des 3 premieres boutiques (tout droit lorsque l'on sort du bateau et au carrefour a droite pendant quelques metres).  Pour cette annee, je ne prends pas du ginsen coreen (cher de 500 a + 2000 baths selon les quantites). Le vieux chinois me repond a ma question en me disant que le ginseng coreen est bon pour le cerveau et que celui chinois l'est aussi pour le coeur. Il a dans du coton deux racines de ginseng avec une etiquette 4 000. Il veut me vendre une racine qu'il me transformera en poudre pour mettre dans ce que je comprends comme  le mot 'whisky', je lui dit que non !
Je repars avec 5 produits plus 2 boites en verre  dans lesquelles il y a des petits carres rouge en carton qui contiennent une sphere en plastique qui renferme une boule de ginseng dans un emballage alimentaire. Par experience, il vaut mieux manger une partie de la boule le ventre plein. La boite indiquait 'produit en 2005', je demande du plus recent, il me repond que cela peut se conserver 10 ans. J'ai tout de meme droit a une boite qui date de 2007 et a un discount sur certains produits. Je ramene aussi un sachet de fleurs de chrysanthemes.

Je visite rapidement les stands pour m'apercevoir que les prix sont plus chers qu'il y a deux ans. Je prends tout de meme un collier 'techno' couleur fluo special pour lumiere bleue pour la marmotte.

C'est une impression que je vais verifier dans d'autres produits ou services : il y a eu inflation touristique en Thailande. Seuls les bus qui sont soumis, je pense, a des tarifs encadres n'ont pas augmente ou alors pas beaucoup (7 baths pour les classiques, le double pour les climatises). Quelques exemples simples : la petite bouteille d'oranges pressees est passee de 10 a 15, le mango juice est a 20, la laverie de 10 a 20 le kg (alors que l'on peut trouver des machines a 30 baths pour 5 kg), la noix de coco de 10 a 20, la guest house du chinois en debut de voyage est passe de 160 a 180, les hotels de 220 a 250. On arrive a un nivellement des prix vers le haut, par exemple un red snapper (gros poisson rouge) se trouve a 150 baths que ce soit chez la petite vendeuse de poisson (apres Kao San police, droite puis traverser le carrefour et prendre a droite puis au bout de la rue a droite), chez le nouveau chinois de rue (dans la rue de l'ex Homme des bois - kao san police 1ere a droite -qui faisait les mangos juice geant a 10), dans un restaurant (idem que precedent mais a gauche).

Bangkok monte donc inexorablement en gamme. pour un voyageur petit budget, l'interet devient limite surtout apres de si nombreux voyages. Auparavant on pouvait vivre par jour avec 5 dollars ensuite cela a ete 5 euros, aujourd'hui c'est 6. En plus en faisant le change, c'est amerement que je vois que l'euro est passe de 53 a 49.4 bath ce qui reprensente une perte sur un billet de 100 euros de 3 nuits d'hotel (celle de mon depart).

J'ai le temps enfin d'aller voir WALL e dans une vraie salle de cinema avec de vrais spectateurs qui restent jusqu'au generique final sans avoir parle pendant la seance.
Comme dans le film americain, il y a donc de l'espoir pour le futur, ici et maintenant.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog