Malaisie 2oo8 : Un samedi soir sur la Terre

  • Kitano
  • Voyages
Bien que je fusse reveille a partir de 7 heures du matin, la sonnerie du reveil m'indique qu'il etait temps de me lever. Avant de partir Adam me donne l'adresse pour aller a l'Oasis, hotel a cote de l'Ancasa hotel (categorie moyenne) et de Chinatown. Le prix est le meme que Pudu mais sans lit double.

A peine le temps de m'asseoir que le bus rouge arrive. Je trouve le trajet plus long que le premier, surement que le car doit faire une boucle. Il est 10 heures et je suis a Melaka Sentral. Au premier guichet, je lis Kuala lumpur, je prends le billet .... pour 12h30 (9.4 rm). Il y a 3 voies reservees a la compagnie, j'espere que cela sera un bus de qualite car comme il est ecrit 'economy' sur mon billet, je peux douter.

Apres le billet, je vais acheter des figues d'Iran. Ce sont des petites figues sechees que l'on peut trouver en France dans les magasins bios (25 rm le kilo). Meme avec ces depenses, il me reste une centaine de billets en ma possession. lorsque j'ai fait le change, on m'a donne des billets de 100 que j'ai methodiquement casses. Dans les petites villes ou je vais aller, pas evident d'avoir un rendu sur de tels billets. Je vais devoir bientot determiner le montant que je devrais changer dans la capitale pour avoir un meilleur taux (eviter tout de meme a partir du vendredi soir).

Le bus de qualite demarrera avec un peu de retard. Vers 14h20, nous arrivons vers Kuala Lumpur. J'ai pu discute pendant le trajet avec une canadienne professeur d'anglais dans une ecole privee, niveau ecole de commerce. J'ai bien compris son anglais malgre sa vitesse d'elocution. Au cinema, dans les films en version originale, c'est surtout le fait que je ne comprenne pas ce qu'ils disent du fait de leur intonation, de leur accent qui m'handicape dans la comprehension des dialogues.
Elle m'a parle du Vietnam et me confirme que c'est beau mais qu'entre Saigon et Ho Chi Minh, il y a une grande difference dans le 'cheating'autrement dit l'arnaque. Cela peut atteindre le rapport de 1 a 5 !

A quelques centaines de metres de la gare, je decide de descendre du bus et de prendre mon sac a dos. On est samedi, je ne le savais pas et il y a de la circulation. On est samedi et cela va aussi s'en ressentir sur le taux d'occupation des hotels.
Je cherche en vain l'hotel d'Adam. Je devrais le trouver car je connais l'endroit mais il doit me manquer une information, un detail. Direction le Pudu Hostel : complet. je vais a cote, Backpagers : complet. Je fais le chemin inverse pour aller vers Chinatown et l'hotel le moins cher Lee Mun. Le sac a dos me fait souffrir le haut des epaules. Il est bientot 16h et je n'ai pas encore mange. L'hotel a un lit. Ce sont des chambres de 4, assez chaudes, au matelas uses auxquels on peut sentir les ressorts. Mais pour le moment, je m'en contente.

Je ne sais si c'est la boisson aux fleurs (chrysanthemes - des vraies !) ou le verre de jus de canne mais je me sens barbouille. peut-etre un coup de chaud. Le repas indien (riz brun et crevettes - 7.5 rm) aidera a ameliorer mon etat. Demain, j'irai enfin voir les tours de nuit.

Dans la chambre, on est 4, un etudiant chinois que je ne verrai pas, un australien costaud qui trouve que les bieres sont cheres et un anglais qui confirme qu'a Teman Negara, on ne voit pas grand chose et que l'on est vite seul hors des sentiers touristiques. Il me dit aussi que les sangsues sont presentes. Aucun regret du tout.

KL comme l'on dit ici est anime le samedi, vraiment. Sur la Bintang Walk (qui mene a Time Square) ce sont surtout des jeunes, des ados qui prennent place avec leurs portables et des petites enceintes pour commencer a montrer leur style de danse. Le centre commercial S. Wang n'a que 3 etages mais d'innombrables petites boutiques a tel point que le batiment est divise en 4 zones en couleur pour se reperer. En allant sur Time Square, je revois cette personne allongee aux jambes atrophies dont l'une presente une plaie. Il etonne aussi les malaisiens. Il ne bouge pas a un seau ou les gens mettent pieces et billets.

Cette fois, ce n'est pas un concours de basket entre collegiens mais une selection musicale qu'il va y avoir sur le devant de l'entree de cette immense batiment. En cherchant l'Oasis encore une fois, je croise des dames avec des sacs et dans la rue et je m'apercois qu'il y a des hotels a l'heure (20 rm). Mon hotel ferme ses portes de 1 a 6 heures.

En ce samedi soir, je croise de jeunes malaisiennes en short courts, mais elles peuvent se le permettre. Des garcons semblent se preparer pour aller au BLUE BOY ou GARCON ou encore au LIQUID. C'est drole a Bali, il y avait une discotheque/bar avec cette denomination. Je rappelle que nous sommes dans un pays musulman ou la charia est la loi.

Je vois dans ces signes qui pour certains peuvent etre de la 'decadence', de 'modernite' ou 'd'occidentalisation', une forme de liberte meme si l'ouverture d'esprit de l'immense majorite reste cantonne a des principes religieux strictes. Nous sommes dans capitale. Ailleurs, cela doit etre fort different.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
K
cela faisait longtemps que je n avais pas souri ... il faut dire que cela faisait longtemps que je ne t avais pas lu !
Répondre
C
Voici mon nouveau Blog.Sur Nathalie Simon.
Répondre
T
je veux y aller ! pour les shorts courts ;-)
Répondre
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog