Semaine Alain Robert

  • Kitano
Connu pour ses ascensions illégales, le public ignore que certaines de ses ascensions ont un but humanitaire. En 1997, son ascension illégale de la tour la plus haute du monde à Kuala Lumpur connaît un tel retentissement médiatique que la fondation Sabah de Bornéo lui demande d’escalader son gratte-ciel. Les autorités acceptent et la manifestation prend une ampleur inimaginable : quinze mille personnes sont venues pour assister au spectacle, cet événement permettra de récolter 150 000 euros.

A Paris, à la demande de l’association ADT Quart Monde, Alain Robert descend en rappel une façade des Champs Elysées redécorée pour l’occasion de façon symbolique : une succession de fenêtres qu’il lui fallait ouvrir, afin de symboliser l’ouverture aux SDF des appartements vacants de la capitale. En bas de l’immeuble, Mme Bernadette Chirac et Mme Geneviève de Gaulle, ainsi que de nombreuses autres personnalités, assistent à la manifestation.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog