undefined




Dépourvu de sensibilités,  ils hantent notre mémoire même si ils n’y sont pas conviés. De leurs vivant nous étions conscient de les utilisé volontairement à nos regret et dépend,  nous collaborions de  manière étroite et même quand ils n’étaient pas motivé à le faire, nous leurs forcions parfois la main comme pour exorciser un paramètre trouble ou inconscient de notre existence. Car en faite se son nous qui  permettons de leur ouvrir les portes de notre vie et de les faire participé à se qui deviendra notre existence. La solution de manque pas pour qu’ils ressortent de notre mémoire, les chasser pour qu’il revienne au galop, et quand ils veulent, à n’importe quelle moment. Les combattre au prix de frustration qui influence notre évolution. Les accepter et les comprendre comme pour les maîtriser, la solution la plus équilibré qui enrichira peut être le pouvoir de les dominer tout en les apprivoisant. A moins que nous devenions  les fantômes de nous même……………

Retour à l'accueil