Comment la "culture du résultat" s'appliquera à Christine Albanel

  • Kitano
  • Voyages
Christine Albanel est avertie : comme celui de ses collègues, son avenir sera jugé sur la base d'une batterie d'indicateurs. Matignon l'a annoncé : à l'heure du remaniement, une série de critères serviront à évaluer les ministres (Le Monde du 4 janvier). Ces critères, le cabinet de consultants en stratégie Mars & Co, chargé d'encadrer l'opération, ne les a pas établis seul. Inspirés des lettres de mission de Nicolas Sarkozy, ils ont été construits avec l'aide des cabinets ministériels. Après "de nombreux allers et retours", indique l'entourage de Mme Albanel, Mars & Co en a retenu seize, censés offrir "un focus sur les objectifs donnés par le président"

Sarkozy avait fait de l'éducation artistique sa priorité ? Deux indicateurs suivront la "proportion de jeunes d'âge scolaire qui ont bénéficié d'une action éducative et culturelle de la part d'une structure subventionnée par le ministère" et le "nombre d'établissements scolaires qui intègrent un volet artistique à leur projet d'établissement".

La ministre de la culture Christine Albanel à Paris, le 24 octobre 2007. | AFP/ERIC FEFERBERG

 

AFP/ERIC FEFERBERG
La ministre de la culture Christine Albanel à Paris, le 24 octobre 2007.

 

De même, le président avait fait de l'adéquation entre l'offre et la demande et de la démocratisation culturelle l'un des axes de sa feuille de route. Quatre critères ont été retenus. Deux concernent la gratuité expérimentée dans quatorze musées nationaux depuis le 1er janvier, "l'évolution de la fréquentation" et "l'évolution de la composition des publics". Les deux autres entendent mesurer l'impact des subventions du ministère, "fréquentation totale des lieux subventionnés" (musées, monuments, salles de spectacle) et fréquentation "par les jeunes publics".

Car, au-delà du suivi des politiques, c'est bien d'une évaluation des ministres qu'il s'agit. Avec un premier rendez-vous fin janvier, suivi de réunions trimestrielles qui évoquent immanquablement les conseils de classe. " C'est un peu enfantin, soupire Mme Albanel. Quelle influence ai-je sur la part de films français dans les salles ? Je ne décide pas s'il faut faire Les Visiteurs 3 ou pas, or c'est ça qui décide des bonnes et des mauvaises années." Bonne nouvelle quand même pour l'élève Albanel : Astérix aux Jeux olympiques sort le 30 janvier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
K
mince, mon précédent comm a été effacé !je disais que dans les projets, il y a celui d'avoir seulement une dizaine de personnes au Ministère de la Culture. Culture qui serait donc décentralisée au région. C'est la tendance, on le voit avec les monuments historiques
Répondre
T
dans le privé on dirait que ça sent le plan social, ou la mise au placard. Dans ce type de situation mon copain Robert disait " - ça sent le paté les gars  ! " , et il avait souvent raison.
Répondre
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog