La théorie de l'économie solidaire appliquée aux organisations à but non lucratif

  • Kitano

Cette théorie s'inspire des travaux de Polanyi. Celui-ci identifie quatre principes économiques :le marché, la redistribution, la réciprocité et l'adminIstration économique. L'économie solidaire a pour ambition de combiner la réciprocité, le marché et la redistribution dans un cadre légal fondé sur la liberté d'adhésion et l'égalité.

Si l'économie domestique privilégie la famille comme lieu de solidarités, l'économie solidaire privilégie la réciprocité, c'est-à-dire l'action collective. L'économie solidaire cherche à cumuler les avantages de l'économie monétaire, source de liberté individuelle par le marché et  facteur d'égalité par la redistribution avec ceux de l'économie non monétaire qui sort les échanges de l'anonymat.

Auteur : LAVILLE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
K
Et puis, puisque l'on est dans l'actualité, toujours RUE DES ENTREPRENEURS, mais jusqu'à samedi pour la rediff (FRANCE INTER.COM, rubrique RUE DES ENTREPRENEURS) de l'émission de la semaine dernière intitulée :<br /> L'ECONOMIE SOCIALE
Répondre
K
Et moi je viens d'en apprendre sur le Chili !<br /> Utopie économique était l'intitulé d'une émissions RUE DES ENTREPRENEURS sur france inter (le samedi de 9h à 10h) il y a quelques mois.<br /> Fort intéressant, on y croit car les opposants ne peuvent que dire : "cela ne marchera pas !"
Répondre
I
suite à ton article,j'ai lu quelques trucs sur ce sujet. au Chili, l'économie populaire fait vivre la moitié de la population dans une ville comme santiago!<br /> c'est peut etre pas une utopie !
Répondre
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog