Exonérations à gogo

  • Kitano

Les députés ont finalement adopté la réforme fiscale prévue pour 2007 dans les termes proposés par le gouvernement : baisse du taux marginale d’imposition ramené à 40%, « bouclier fiscal » limitant le taux d’imposition sur le revenu à 60% et le plafonnement des niches fiscale à 8 000€.

Cette réforme va d’abord bénéficier à une toute petite minorité de très hauts revenus. Le plafonnement des niches fiscales est censé limiter les avantages que le plus riches tireront de cette réforme. Mais, il demeure partiel et ne concernera ni les investissements dans les DOM TOM, ni le dispositif dit Malraux, qui a trait aux dépenses liées à la réhabilitation du patrimoine.

Es-il bien raisonnable de réduire ainsi les ressources de l’Etat au moment où il faudrait au contraire investir massivement dans l’éducation, le logement et l’emploi ?

 

ALTERNATIVES ECONOMIQUES / n°242 / décembre 2005 / page 17

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog