édito 5 : Fait d'hiver

  • Kitano

Presque deux mois se sont écoulés depuis le précédent édito. Toujours drôle de lire ce qui paraît aujourd’hui dépassé et sans réel intérêt … sauf pour le blog !  Le style a évolué et évoluera encore et encore.

 Des chaleurs de l’équateur et leurs relations faussées au froid national et à ses vrais amis, le retour est toujours prévu et le temps égrène ses secondes, file sous nos doigts, impuissants que nous sommes à les retenir dans nos mains.

 Un aspect de fête programmée a envahi de ses lumières les rues, et l’activité commerciale nous amène à privilégier le seul l’aspect matériel en ces jours de réjouissance. Comment être serein quand tant de misère, d’injustice et de bouleversements écologiques se déroulent sans que nous puissions intervenir directement ou alors à long terme.

 Etre attentif, ensemble. Mais à quoi, contre quoi et pour quoi ? Un voyage se termine et de nombreux combats restent présents. Avant de pouvoir changer le système, commençons par nous-mêmes avec plus d’empathie et de regard vers l’autre, vers les autres. Bougeons les petites pierres de nos sentiments avant de déplacer la montagne de l’ignorance et de l’égoïsme.

 Nous paressons dépassés et sans réel intérêt … au moins en avons-nous conscience.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
T
oui Pascal tu as pas mis la bonne peau lisse ; la tu es en peau rugueuse !!!! aha aha
Répondre
K
Je sais, j'ai pas de pot !
M
heu la ton texte m'arrache la vue.....
Répondre
K
je change la police la prochaine fois !
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog