Un peu de patience pour la France

  • Kitano

Aux Etats-Unis, entre l'upper class et la middle class, les inégalités ont explosé. De 1966 à 2001, le revenu médian a crû de 11 % ; celui des 10 % les plus riches de 58 %, celui du 1 % les plus riches de 121 %, celui du 0,1 % les plus riches de 236 %, celui du 0,01 % les plus riches de 617 %. La grande machine égalitaire qu'a été l'Etat-providence créé après la grande crise de 1929 est cassée.

Ce n'est pas le cas en France. Pas encore. Les inégalités de revenus continuent de baisser. Les 10 % les plus riches gagnaient 4,8 fois plus que les 10 % les plus pauvres, ils ne gagnaient plus que 3,5 fois en 1984 et 3,2 % en 2003 ( L'Etat des inégalités en France, dirigé par Louis Maurin et Patrick Savidan, 2006, Editions Belin). Idem : la pauvreté a continué de reculer en France.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
K
C'est sur un papier de la CGT que j'ai dû lire que les allégements fiscaux pour les ménages les plus aisés (j'ai oublié leur nombre) se montaient à 200 000€ en moyenne !Je suis très content de t'avoir fait rire ! C'est un juste retour d'ascenceur .... social ;-)et cela me fait rire aussi !
Répondre
T
Ton comm a provoqué chez moi au moins 3 minutes de fou rire !!! OUF ! non pas ça !! arrête !! j'en peux plus....re-dis-tri-bu-tion, ?? bon j'arrête ça va me reprendre, ce sont des notions qui remontent, au moins , à l'union de la gauche !! MARCHAIS-MITTERRAND-FABRE !! quelle époque !!
Répondre
K
On peut ajouter que la fiscalité ne joue pas un rôle redistributif.
Répondre
T
l'argent va à l'argent, c'est tout simple. Suivant des lois mathématiques, pas forcément linéaires
Répondre
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog