F.A.Q

  • Kitano
  • Voyages

Laurie, notre danseuse préférée dans ce blog, me fait remarquer qu’elle ne me voyait pas dans cette ambiance de voyage à Bali : elle m’imaginait plutôt avec un sac à dos sur la route …

 

Chère Laurie tu as raison ! Si je n’ai pas encore de sac à dos, mon périple lors d’un voyage est beaucoup moins statique même si les événements ne sont pas des découvertes uniques.

 

Les gens que je croise d’habitude sont ceux qui voyagent l’été donc des étudiants, des collègues pour l’essentiel. Mais je sais m’adapter lorsque je rencontre des surfeurs japonais (le top du top, toujours étonnés lorsque je leur parle de Kitano).

 

 

Souvent, j’entends des phrases et interrogations auxquelles je vais tenter d’apporter des réponses.

 

 

« Tu as de la chance de voyager ! »

 

Bien entendu ! Acheter un billet d’avion, retirer de l’argent, je suis presque le seul a le faire, même avec internet ! 

 

A chacun ses priorités.

 

 

« Ce que tu fais, je ne le ferais pas ! »

 

Avec une carte bleue, tu peux tout faire. Pour ce qui est de vivre « roots », c’est d’abord une question d’état d’esprit même si, quoi que l’on fasse, on se sera jamais comme les autochtones car pour eux étrangers = riches, enfin plus riches qu’eux.

 

Pour leur faire comprendre le niveau de vie, je leur parle du niveau des loyers et des impôts mais c’est peine presque perdue. Un pauvre en France sera toujours mieux traité économiquement que dans ces pays. Economiquement mais pas socialement, dites cela à ce lecteur de L’HUMANITE qui voulait mettre fin à ces jours après des mois de chômage.

 

 

« Il faut de l’argent »

 

Une fois le billet d’avion payé ( +600€ pour la Thaïlande , +800€ pour Bali), la vie locale peut être abaissée au coût de 5 à 10€  jour pour un budget serré. Pour ce prix là, vous avez deux cocas à Nice et d’un café au Fouquet’s.

Pour conclure, un dernier article des meilleurs moments de ce voyage est à venir !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
L
J'ai beaucoup aimé la manière dont tu parles de ce pays!! Les reportages at the TV sont loin de nous montrer cette misère ( même si nous en avons conscience!!). je pense qu'il faut aller sur place afin de se faire une idée réelle de cette pauvreté. Si chacun d'entre nous pouvait avoir le courage de voir ce pays ( ou d'autres.. malheureusement) ; on se regarderait moins le nombril..... C'est une histoire de courage, de curiosité, d'ouverture d'esprit.... Et pour cela, je te dis Bravo!!
Répondre
K
Oui !! Mais il faut prendre en compte, que même si je voyage "léger", j'ai une carte bleue et que malheureusement malgré tout ce que je pourrais faire, cette misère perdurera. Alors, il faut choisir certaines causes (comme HANDICAP INTERNATIONAL) et discuter avec les "locaux" pour leur faire comprendre que même avec leur niveau de vie faible, ils ont un autre cadre mais avec les mêmes problèmes que nous ( je pense au mari de la "cantine" où j'allais !!).A partir du 15 mai, je recommence ... avec le pays différent de tous les autres : L'inde.
M
heu moi dirais que tu a de la chance de parler l'amerikin et d'etre un pti peux aventurier dans ta tete.........et d'etre ouvert a la difference. c un lux si rare.<br /> sa me rapel une chason de cabrel......<br /> une histoir de chaine brisé...je c plus je dois avoir le cd.
Répondre
K
les chaînes sont d'abord dans la tête. Et nous en avons beaucoup et de toutes sortes ...
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog