BALI 4 ; MOONSOON

  • Kitano
  • Voyages
 
BALI 4 : MOONSON


Voilà qu’il pleut maintenant dès le matin, compromettant sérieusement l’envie d’aller faire une ballade sur la plage. On ne peut pas tout avoir. Heureusement, cela ne dure pas. Mais de mémoire d’européen, il y en a qui ont vu pleuvoir pendant trois jours consécutifs. La cape en plastique, peu fashion, est alors obligatoire.


En attendant les faits d’hiver de France, en voici quelques-uns uns d’ici.


Le vol de sac à l’arrachée continue de se pratiquer, surtout le soir et encore plus à la sortie du distributeur de billets. INE une jolie maghrébine d’à peine trente ans, en a fait les frais. A peine sortie du distributeur, elle s’est faite suivre en moto pour être ensuite projeté à terre. On lui a volé son argent, son téléphone mais surtout son organizer dans lequel elle avait tous les noms et adresses de ses clients et de ses fournisseurs.


Le cours du change suit le cours de la journée. Plus on avance dans la soirée moins le cours est favorable. Vers 14h, il est au plus haut pour descendre presque automatiquement en fin de journée et en soirée. C’est identique lorsque arrive le week-end.


Dans la nuit, qui fait son apparition vers 18h30 ; un quart d’heure suffit pour être dans le noir ; on peut apercevoir des oiseaux. Enfin, ce que l’on peut croire être des oiseaux. Ce sont plutôt des chauves-souris. Mais, comme elles sont très rapides, ce n’est pas évident de les distinguer. Il y a un type de chauves-souris géantes dans un des coins de Bali. Il m’est arrivé, il y a deux ans ; lors d’un tour en bateau d’îles en îles ; de voir à la tombée de la nuit, une envolée d’une centaine de chauves-souris. Impressionnant. Mieux que BATMAN BEGINS. Le réflexe après avoir vu cela est de se couvrir jusqu’à la gorge !


Toujours dans ce tour des îles, nous étions allés (le groupe comprenait une dizaine de personnes sur un bateau à moteur surélevé d’un mat) sur l’île de KOMODO où se trouvent des lézards géants, surnommés les dragons de KOMODO.

Il y en a de différentes tailles, les plus grands pouvant mesurer facilement plus de deux mètres. Ce sont des sortes de lézards géants qui sont indolents. Nous étions accompagnés d’un guide qui connaît leurs réactions car leur technique de chasse peut s’apparenter à celle des félins ou celle vue dans JURASSIC PARK. Ils entourent leurs proies et l’un d’eux mord la bête malheureusement présente. Comme ils ne se lavent pas les dents tous les jours, ils ont juste à attendre que la bête meurent dans les jours qui viennent.

Auparavant, c’était aussi un spectacle pour touristes, ils empalaient une chèvre vivant et la faisaient descendre par un treuil et les lézards la déchiquetaient. Cette méthode a été abandonnée. Aujourd’hui, on contrôle plus leur régime alimentaire.

On raconte qu’il y a quelques années, un touriste qui avait trop bu et qui séjournait sur l’île(on peut y dormir dans des bungalows sommaires) se serait endormi sur la plage … Le lendemain on n’aurait retrouvé que son appareil photo.

Ce qui est impressionnant, c’est leur longue langue. Il y en a qui se font prendre à côté de ses animaux sous la protection du guide. Comme je n’ai jamais d’appareil photo lors de mes voyages et que les personnes françaises ne m’ont pas envoyé les leurs, c’est sur Internet qu’il faudra faire les recherches pour voir à quoi ressemblent ces monstres.

Ce qui est étrange, c’est de savoir comment ils ont pu venir sur cette île.



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
M
ptffffff ki l'est con se makinitoch il lit meme pas le text en entier et ne c meme pas recopier le non de c celebre lezard...........<br /> mille pardon , je suis blond.........et crois avoir lien de parentée avec samanta.
Répondre
K
KOMODO !
M
oulaaaaa sa resemble au dragon de comodo t bestioles?
Répondre
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog