bali suite

  • Kitano
  • Voyages
 

Bali B.R.M.C



Mardi


Une mise à jour conséquente, vu qu’hier, je n’avais pas assez d’énergie pour relater le voyage à UBUD.

Ubud est une petite ville, situé à 40 km de Kuta. Elle se démarque parle fait qu’elle est sur l’intérieur de l’île (il fait donc plus chaud), qu’elle a un intérêt sur le plan culturel (danse, spectacle) et qu’elle est un des centres d’artisanat de Bali.


Pour moins de 15 euros, une très grande chambre, avec piscine (eau très chlorée) et petit déjeuner (très moyen) compris. Moins d’activité que les fois précédentes, le tourisme arrive en nombre plus restreint, sûrement l’effet des attentats.


Un des spectacles, toujours impressionnant est la KECAK (ketchak) dance : les hommes assis sur plusieurs lignes commencent un chant en levant les bras et conte une histoire de femme enlevée pour terminer par un feu de noix de coco se transformant en braises sur lesquelles un balinais en transe va marcher dessus. Ce qui est marquant, c’est que la personne est vraiment en transe et qu’à la fin de la représentation, on le « ramène » à la réalité.


La visite des environs d’Ubud m’a permis de voir un tout autre paysage à savoir des volcans éteints momentanément après avoir, il y a quelques années brûlait tout un flan de la montagne après une irruption. Il y a des maisons qui ont vraiment eu chaud ! La couleur noire se partage avec la végétation verte et des eaux sulfuriques dans lesquelles on peut se baigner sans craindre de prendre froid. Pourtant, la température contraste avec celle d’Ubud, plus fraîche et plus de pluie pour le climat. Les personnes ont des visage plus rudes, plus mates, style péruvien qui cherche à vous vendre une multitude de produits, de souvenirs plus ou moins inutiles.


J’allais oublier de mentionner la célèbre MONKEY FOREST. Comme son nom l’indique c’est une forêt où les singes sont en liberté. Les touristes achètent des bananes et vont nourrir d’une manière plus que rapprochée les singes qui depuis des années n’hésitent pas à vous grimper dessus et prendre la nourriture ou autre sac qui pourrait dépasser. Pour ceux qui aiment ces animaux, c’est vraiment un bonheur, pour les autres, le spectacle se regarde …. de loin.


Hier soir, j’ai eu ma moto (d’où le titre – voir chronique MUSIC1), un scooter qui va me permettre – pour la première fois lors de mes voyages – d’être plus mobile même si la règle de conduite peut s’apparenter à l’absence de règles autrement dit à la loi du plus fort ou du plus fou !

Ne pas oublier, rouler à gauche, rouler à gauche !



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
J
maint que je t retrouvé je vais plus te perdre!! alors tu as fais le singe toi aussi ds les arbres tu as eu combien de bananes????
Répondre
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog