La Patinoire de Valence inaugurée au nom de Georges « Jo » Boyadjian

  • Krikor Amirzayan
  • Arménia

Georges « Jo » Boyadjian était une légende du monde du sport dans la région de Valence. Disparu le 28 octobre 2020 à l’âge de 93 ans, Georges « Jo » Boyadjian étail également une légende des Enfants du Rhône. Ancien directeur des piscines et de la patinoire de la Ville de Valence, il était celui qui avait appris à nager des dizaines de milliers de personnes sur plusieurs générations. Né à Valence en 1927 de parents originaires de Malatia en Arménie, ayant fui le génocide arménien, il avait effectué ses premières brasses dans le Rhône. Georges « Jo » Boyadjian qui cumulait titres et médailles -dont la Légion d’Honneur – cultivait également l’amitié.

Homme chaleureux et généreux, il avait su s’entourer de très nombreux amis qui lui étaient fidèles comme lui l’était également. Il fut adjoint au Maire de Valence, chargé des Sports. Parmi les nombreuses associations auxquelles il était membre, il participait également aux activités des Anciens Combattants Français d’Origine Arménienne de Drôme-Ardèche (ACFOA) dont il était le Président d’Honneur. L’association culturelle « Arménia » avait réalisé en 2016 une soirée en l’honneur du célèbre Georges « Jo » Boyadjian.

<span class="caps">JPEG</span> - 1.3 Mo

 

Vendredi 2 décembre 2022, en présence de très nombreuses personnalités, élus et amis, fut inauguré la Patinoire intercommunale de Valence, du nom de Georges « Jo » Boyadjian. Le dévoilement s’est effectué par le maire de Valence Nicolas Daragon, Rodolphe Pesce l’ancien maire de Valence et ami proche de Georges « Jo » Boyadjian, ainsi que des membres de la famille de « Jo », dont Bruno Boyadjian, ex-champion de natation et membre de l’équipe de France olympique de water-polo à Séoul (1988).

Peu avant dans son discours, Nicolas Daragon le maire de Valence, Président de Valence Romans Agglo et vice-président de la Région a dans son discours retracé les étapes de la vie de Georges « Jo » Boyadjian et son investissement immense pour la ville de Valence, pour la natation ainsi que pour de nombreuses valeurs. Nicolas Daragon qui a évoqué également l’origine arménienne de la famille de « Jo » dont les parents avaient échappé au génocide arménien de 1915 pour s’installer en France, a affirmé qu’au regard de son apport, la ville de Valence lui devait consacrer ainsi un lieu public à son nom. Rodolphe Pesce a quant à lui évoqué les qualités humaines de son ami Georges « Jo » Boyadjian et les réunions entre amis.

Bruno Boyadjian a également évoqué avec tendresse ce que fut « papa ». Un homme généreux et au grand cœur. Des souvenirs émouvants. Il remercia également Nicolas Daragon et la Ville de Valence pour l’honneur d’inaugurer ainsi la Patinoire de Valence du nom de Georges « Jo » Boyadjian.

Puis après le dévoilement de la plaque sur la façade du bâtiment, le public fut invité à une collation.

Krikor Amirzayan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog