La soirée débat d’« Arménia » riche de témoignages sur l’histoire de nos familles depuis le génocide arménien et la situation en Arménie

  • Kitano
  • Arménia

Quelle est l’histoire de nos familles depuis le génocide arménien ? Tel était le thème de la table ronde organisée par l’association culturelle Arménia vendredi 30 Septembre à la salle Cheneviers de la MJC Jean Moulin à Bourg-Lès-Valence. Parmi le public, notons la présence des pasteur Luder Nassanian (église arménienne Maranatha de Valence), Hagop Koujikian (église évangélique arménienne de Valence), l’élu de Bourg-Lès-Valence Georges Ishacian, Khosrof Iliozer (président d’Idje-Val) et Georges Eretzian (président des Anciens Combattants Français d’origine arménienne de Drôme-Ardèche).

Mais à l’heure où l’actualité de l’Arménie était particulièrement grave, avant le débat, les responsables d’« Arménia » ainsi que son président, le journaliste Krikor Amirzayan ont tenu à présenter au public, l’actualité aux frontières de l’Arménie et l’agression de l’Azerbaïdjan le 13 septembre. Le président d’« Arménia », carte à l’appui a expliqué la situation à la frontière orientale de l’Arménie et l’attaque à grande échelle sur six fronts des troupes azéries. Le public se rendit ainsi compte de l’extrême gravité de cette invasion azérie partiellement repoussée par les troupes arméniennes. Et les enjeux géostratégiques qui se déroulent au sud et à l’est de l’Arménie. Un public qui participa à la présentation par des questions ainsi que des éclaircissements ou opinions apportées lors du débat. Ainsi Simon Melkonyan (membre d’« Arménia »), Georges Eretzian, Khosrof Iliozer, Georges Ishacian et Khatchik Stépanian apportant ainsi des précisions sur la situation à la frontière de l’Arménie et l’occupation partielle de l’Artsakh par les Azéris.

Puis lors du débat de la soirée, le public eut l’occasion d’entendre et de partager les témoignages des personnes présentes à la table-ronde, témoignages sur leur origine en Arménie, les souvenirs du génocide racontés par les parents ou grands-parents, leur itinéraire depuis l’Arménie historique ou d’autres régions de l’Empire ottoman, jusqu’en France. Une grande partie du débat fut d’ailleurs enregistré afin d’enrichir les archives liées au génocide arménien et l’installation des Arméniens en France il y a un siècle. A noter les témoignages intéressants de Khosrof Iliozer sur l’histoire de sa famille à Malatia, de Georges Eretzian dont les parents sont originaires de Sölöz, Ruth Nassanian dont la grand-mère fut sauvée par miracle du génocide, Marie-Thérèse Bravais (née Bekmezian), Roger Hatchatourian sur ses parents originaires des villages de Kesirig et Morenig près de Kharpert, Simon Melkonyan dont le grand père originaire de Mouch survivant du génocide, se réfugia à Kars puis à Alexandropol (Gumri).

A la fin de la soirée-débat, le public fut invité par « Arménia » à continuer les discussions autour du verre de l’amitié dans une ambiance très conviviale.

- Prochaine soirée d’« Arménia », le Vendredi 28 Octobre (20h30) salle Cheneviers de la MJC Jean Moulin (Bourg-Lès-Valence) sur « L’Arménie en danger, que peut-on faire pour la sauver ? Témoignage de retour d’Arménie ».
Contact : Arménia, 130 passage Marcel Paul 26500 Bourg-Lès-Valence. Tél 04 75 83 80 58. E-mail : armenia0@orange.fr.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog