Fin des files d'attente avec l'épicerie du futur d'Amazon

Publié le 5 Décembre 2016

La mort de la caisse au supermarché, ça fait au moins 20 ans qu’on en parle. Et alors que plusieurs start-ups (Instacart, Selfycart) y travaillent, c’est Amazon qui dégaine son concept. Amazon Go, c’est une supérette actuellement testée par les employés de l’entreprise à Seattle, qui ouvrira ses portes au grand public « début 2017 ». Pour faire ses courses, il suffit de mettre les articles dans son sac, et c’est tout.

L’entreprise est plutôt avare sur les détails techniques. Elle parle d’une technologie « similaire à celle des voitures autonomes » qui mélange « la vision machine, des capteurs et du deep learning (une technique d’intelligence artificielle ». Elle ne précise pas si chaque article embarque une puce RFID pour communiquer avec le smartphone du client. Ce dernier scanne un QR code sur son téléphone en entrant dans le magasin. Chaque article qu’il attrape est ajouté à son chariot virtuel. En sortant, l’app fait l’addition, qui est réglée automatiquement via le compte Amazon.

On est encore loin d’un hypermarché. Amazon semble pour l’instant miser sur une petite supérette de 200m² pour hipsters fortunés, qui propose principalement des repas individuels (préparés par des humains), des snacks et des produits du quotidien. Que se passe-t-il si une personne remet un objet au mauvais endroit ? Y a-t-il une caisse pour les personnes sans smartphone et les batteries en rade ? On l’ignore. Mais après les chauffeurs de camion, caissier est sans doute un emploi de plus menacé par les nouvelles technologies.

Rédigé par P.B.

Publié dans #20 minutes

Repost 0
Commenter cet article