Un pigeon voyageur emprisonné pour espionnage

Publié le 3 Octobre 2016

A lire sur 20minutes.fr

En Inde, on ne rigole pas avec les menaces d’attentat. Tous les suspects sont logés à la même enseigne, même quand ils ont des petite pattes griffues, des plumes et une capacité de réflexion plutôt limitée.

C’est au bord de la très surveillée frontière entre l’Inde et le Pakistan qu’a été arrêté un pigeon avant d’être placé en détention. Le volatile avait un message couvert de menaces accroché à l’une de ses pattes. Une attitude qui ne passe pas lorsque l’on traverse une frontière hyper militarisée.

D’après 20 minutes, l’oiseau qui transportait un message en ourdou, “a été découvert par la police des frontières dans la ville de Pathankot, au Pendjab indien“. C’est à cet endroit qu’une base militaire avait été attaquée par des insurgés pakistanais en janvier dernier, une offensive qui avait fait sept morts.

Complice des djihadistes

L’inspecteur de police de Pathankot, Rakesh Kumar, raconte que “la force de sécurité de la frontière l’a trouvé avec une note en ourdou disant quelque chose comme: ‘Modi (Le nom du Premier ministre indien), nous ne sommes plus les mêmes personnes qu’en 1971. Maintenant chaque enfant est prêt à combattre l’Inde“. 1971 fait référence à la date de la dernière guerre officielle opposant l’Inde au Pakistan, qui se battaient à cause de la sécession du Pakistan oriental, désormais devenu le Bangladesh.

Cette lettre menaçante est d’après la signature, l’œuvre de Lashkar-e-Taiba, un groupe djihadiste pakistanais. Auteur, entre autres, des attentats de Bombay de 2008 qui avaient fait 188 morts. “Nous prenons donc la menace très au sérieux” a déclaré Rakesh Kumar. Tellement sérieusement que le pigeon a été mis sous les verrous.

Le malheureux volatile restera à l’ombre des barreaux jusqu’à la fin de l’enquête. Une pratique qui n’est pas nouvelle puisque d’autres pigeons ont déjà été accusés d’être des espions pakistanais. Cette méfiance qui n’épargne personne pourrait s’expliquer par le contexte de fortes tensions entre l’Inde et le Pakistan à propos de la région du Cachemire.

Rédigé par Kitano

Repost 0
Commenter cet article