Hiver 2015 : le monsieur qui aimait le froid

Publié le 21 Février 2015

Bonjour à Tous.

 

Même sans faire de ski, les journées pas vite.

La preuve, celle d'aujourd'hui.

Oui, la neige n'a pas disparu, elle a même augmenté depuis hier matin.

Cela se remarque aux toits des maisons.

 

Pour moi, le défaut de la montagne, ce sont les préparatifs pour se vêtir.

Que cela prend du temps. Il faut du bon matériel, de bons vêtements. Pour l'instant, le minimum que j'ai convient aux conditions climatiques.

Une fois habillé, je me sens comme un cosmonaute sans son casque. Et encore, il n'y a pas de vent, ce qui fait toute la différence avec l'endroit où je vis (jusqu'à 8° en moins pour le ressenti).

 

Le matin, direction la ludothèque, seul jour ouvert dans cette commune. Ensuite, le boulanger pour une découverte de ses sablés pour retourner voir les chevaux.

Je rencontre sûrement le propriétaire (mais je n'en suis pas sûr) qui est sur un appareil à denneiger. On lie facilement connaissance et commence à me raconter sa vie : chasseur alpin, vendeurs de pièces automobiles dans la zone industrielle où travaillait mon père, et migration vers cette commune depuis 17 ans. Il s'occupe du transport de matériel avec ses camions et remorques. Il a passé le week-end dans ma ville de naissance car il y avait une manche du championnat du monde de moto cross. Il a aimé mangé au KFC où au restaurant à côté qui vient de s'ouvrir. Il s'occupe aussi de la logistique du Tour de France.

 

Vivre dans cette commune ne le gêne pas du tout. Pour l'essence, ils payent plus cher car c'est de l'essence grand froid qui résiste à -20°. Avant de partir, j'ai mis un bouchon d'un produit pour éviter que le gaz oil ne paillète. Il y a presque toutes les commodités et ils ont deux médecins qui sont joignables. Ce ne fut pas le cas pour nous le vendredi avant de partir. Mon aîné avait un panari et pas de docteur et pas de pédiâtre pour cause de vacances. Direction les urgences où après 3h30 d'attente et une question, l'interne a mal parlé à ma compagne qui est partie. A la pharmacie, elle a pu avoir une pommade antibiotique sans avoir une orndonnance.

Leur pharmacie est à une dizaine de minutes, le supermarché aussi ainsi que le cinéma (mais ils n'ont que deux films). Par contre, le wifi dans la maison est excellent en terme de connectivité !

 

Le monsieur d'un certain âge me dit que contre le froid, on peut s'équiper pas contre la chaleur. Je le quitte en lui disant que je loge à côté et me dit qu'il le savait !

Il est temps de manger et de sélectionner les activités pour les jours prochains : un domaine pour les enfants et une fondue au chocolat !

Nous n'oublierons pas d'aller voir notre bonhomme de neige, car nous avons fait un bonhomme de neige.

Les détails sont pour demain.

Rédigé par Kitano

Publié dans #Voyages

Repost 0
Commenter cet article

Téache A 21/02/2015 05:41

En fait quand on arrive pour la première fois ou presque dans ce nouvel univers tel que la montagne avec la neige et le froid, la dernière des choses à faire c'est du ski . Surtout si on souhaite revenir Il y a surtout a découvrir cette sociologie et tout ces gens qui travaillent .... Vous avez choisi le pire endroit ....! Vous risquez de devenir accro à ces vacances ! C'est viral .... Je pourrais vous donner une adresse pour vous dégoûter ... Il en existe plusieurs Je ne le ferais pas bien sur ! LLOOoooOOOOoooLL

Kitano 21/02/2015 18:30

NON ! pas Mégève ni Davos !!