Des compositeurs réinventent la sonnerie de portable

A lire sur pitchfork.com

En 2014, la musique est partout, jusque dans nos sonneries de réveil et de téléphone. Des compositions minimalistes intitulées “Marimba” ou “Ouverture”, et que vous avez sans doute entendu encore plus de fois que Happy. Mais pourquoi se contenter de ces mélodies anonymes composées pour tous les utilisateurs, quand vous pourriez vous distinguer dans le métro avec une vrai composition originale ?

C’est ce que propose le projet Mobile Miniatures, initié par un quartet de musiciens de Chicago. Leur idée : faire entrer la musique contemporaine dans votre quotidien. “Nous cherchions un moyen d’aller au-delà du public qui remplit nos salles de concert, explique Doyle Amburst, violiste du Spektral Quartet, au site The Pitch (une succursale de Pitchfork). “Nous nous sommes décidés pour les téléphones mobiles, qui peuvent amener la musique des compositeurs à des nouvelles personnes sans qu’ils aient besoin de mettre les pieds dans une salle de concert.”

 

En tout, 46 compositeurs se sont pliés à l’exercice. Parmi eux, des jeunes stars de la musique contemporaine comme le New Yorkais Nico Muhly, ou encore Julia Holter et le batteur du groupe Deerhoof. Les compositions sont parfois épiques, parfois plus mélancoliques. Inspirés par la contrainte d’un morceau qui ne dure pas 15 minutes mais 15 secondes, les musiciens jouent souvent habilement sur les codes et les motifs répétitifs des sonneries classiques. Et ouvrent peut être la voix d’une musique du futur, utilitaire et formatée tout en restant osée et réfléchie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog