Odd Future interdit de Nouvelle-Zélande

  • nzherald.co.nz
  • Les Inrocks

D’après plusieurs médias néo-zélandais, dont The New Zealand Herald, le groupe Odd Future

s’est vu refuser son visa d’entrée en Nouvelle Zélande, où il devait jouer au festival de

hip-hop Rapture le 15 février, aux côtés d’Eminem:

“L’Immigration Act de 2009 stipule que le droit d’entrée peut être refusé lorsqu’il y a

raison de croire qu’il y a ou qu’il pourrait y avoir une menace ou un risque pour

l’ordre public ou l’intérêt public.

Odd Future a été considéré comme une potentielle menace à l’ordre public et à

l’intérêt public pour plusieurs raisons, dont des incidents survenus lors de précédents

concerts au cours desquels ils avaient incité le public à la violence. Dans un des cas,

un officier de police avait été hospitalisé suite à une émeute provoquée par Odd Future”.

L’interdiction survient quelques jours après qu’un groupe de lutte contre les violences

sexuelles, Stop Demand, ait envoyé un e-mail aux élus d’Auckland (où se tient le festival)

pour dénoncer la venue d’Odd Future. Le message citait plusieurs paroles de chansons

du groupe faisant référence au viol.

Odd Future a eu plusieurs fois maille à partir avec la police. Le groupe s’était notamment

fait arrêter pendant un concert à Los Angeles en 2011 pour avoir détérioré le matériel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
à bientôt car sans Toi, c'est pas pareil ! -  Hébergé par Overblog